×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Dossiers

ALE Maroc-USA
L'agriculture décroche 15 ans de transition

Par L'Economiste | Edition N°:1718 Le 04/03/2004 | Partager

. Le détail de l'accord pourrait être présenté en Conseil du Gouvernement aujourd'huiLa nouvelle, très attendue, est tombée mardi 2 mars en fin d'après-midi. Le Maroc et les Etats-Unis ont conclu l'accord de libre-échange. Les négociations auront duré un peu plus d'un an et nécessité 7 rounds. Lors d'un point de presse tenu à Washington, les deux équipes de négociateurs, menées par Robert Zoellick, représentant des Etats-Unis pour le Commerce extérieur et côté marocain par Taïeb Fassi Fihri, ministre délégué aux Affaires étrangères et à la Coopération, et le Premier ministre Driss Jettou, ont officialisé la conclusion de l'accord. Reste la prochaine étape: la ratification par les Parlements. En attendant, selon un communiqué de l'équipe de négociation marocaine, «l'accord est global, spécifique et tient compte pleinement des réalités socioéconomiques du Royaume. Il est également porteur de nombreuses opportunités de développement des échanges commerciaux et d'investissement au Maroc». C'est aussi une manière d'équilibrer «l'ouverture progressive de son économie», souligne le communiqué.Dès l'entrée en vigueur du FTA (Free Trade Agreement), le commerce de 95% des produits industriels marocains se fera en accès libre sur le marché américain. Mais accès libre ne veut pas dire libre accès, car il faut franchir l'épreuve des normes. Pour le textile, les négociateurs estiment que l'accord ouvre de façon importante et significative le marché américain aux exportateurs marocains. Selon les premiers échos, les textiliens ont toutefois reconnu espérer des quotas plus élevés pour la matière première. L'agriculture, dossier délicat, bénéficiera d'une période de transition de 15 ans. L'ouverture se fera au rythme des réformes engagées, assurent les négociateurs. D'ailleurs, le ministère de l'Agriculture devra incessamment présenter un projet de réforme tenant compte du calendrier d'ouverture. Sur ce point-là, un responsable affirme que cet accord sera le point de départ pour accélérer le processus de réforme, bien que les détails n'aient pas encore été divulgués. «L'ouverture du marché agricole n'est que partielle pour les produits structurants», explique la partie marocaine.«Le secteur de la pêche bénéficiera également de multiples possibilités d'accroissement des exportations sur le marché américain». Quant à l'ensemble des chapitres relatifs aux règles et disciplines des échanges et investissements, l'accord est conforme aux dispositions de l'OMC, précise l'équipe marocaine de négociation. Le Conseil du Gouvernement qui se réunit aujourd'hui à Rabat abordera probablement la question et présentera dans les détails les termes de l'accord. Du moins, c'est ce qu'espèrent des opérateurs, impatients de voir ce qu'il en est exactement pour chacun des secteurs.Aux Etats-Unis, sur fond de compétition électorale, la capacité politique à faire passer l'accord au Congrès constitue un réel enjeu. «D'autant que le challenger John Kerry a explicitement promis de revoir toute la politique de libre-échange menée actuellement par le gouvernement américain», observe une source proche du dossier.Côté américain, cet accord entre dans l'ambitieux projet de créer d'ici à 2013 une zone de libre-échange avec le Moyen-Orient (MEFTA). Un projet bien engagé: Jordanie, Israël et Maroc, et un accord en cours de négociation avec Bahreïn. Mouna KADIRI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc