×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Agadir: La Sotoram veut diversifier les menus à bord des avions

Par L'Economiste | Edition N°:1452 Le 05/02/2003 | Partager

. La filiale de la RAM a organisé dernièrement une rencontre gastronomique. Une manifestation à laquelle ont participé les chefs cuisiniers de sept grands hôtels du Royaume. L'opération s'inscrit dans le cadre d'une démarche qualité entreprise par la Sotoram Royal Catering, la branche d'activité de la Sotoram qui prend en charge la restauration des compagnies aériennes opérant sur le Maroc, veut diversifier les menus à bord des avions. Pour ce faire, l'entité a organisé dernièrement, en concertation avec la direction des opérations aériennes de la RAM, une rencontre gastronomique à l'hôtel Amadil Beach à Agadir. Une manifestation première du genre à laquelle ont participé les chefs cuisiniers exécutifs de sept grands hôtels du Royaume. Pour créer une émulation entre les participants, un jury composé de professionnels du tourisme et de la restauration a sélectionné les meilleurs plats cuisinés. C'est le chef cuisinier exécutif de l'hôtel Beach Club à Agadir qui a remporté la première place de cette compétition. Les deuxième et troisième places ont été octroyées respectivement au chef cuisinier du Dorint Atlantic Palace d'Agadir et à celui du Jnane Palace de Fès. Les passagers de la RAM découvriront bientôt ces menus baptisés du nom de leurs auteurs à bord des avions. Une manière d'améliorer les prestations et de répondre au souci d'innover de l'entreprise qui souhaite développer de nouveaux produits de qualité. C'est dans cet objectif que depuis l'an dernier Royal Catering a entrepris la mise en place du système HACCP au niveau de ses trois sites de production (Casablanca, Marrakech, Agadir). Une démarche de maîtrise de qualité tournée vers l'hygiène du produit qui s'intègre dans le processus de certification ISO 9000 de l'entité. Pour les responsables de l'entreprise, l'adoption du système HACCP a toute son importance. Car il est le meilleur outil de certification dans le domaine de l'agroalimentaire. Par ailleurs, il permettra à Royal Catering de répondre aux exigences des plus grandes compagnies internationales, expliquent-ils. Aujourd'hui, déjà 95% des compagnies aériennes internationales opérant sur le Maroc expérimentent quotidiennement les prestations de Royal Catering. Cette dernière, pour répondre à leurs exigences, consacre une part importante de ses investissements à la rénovation de ses équipements de production. A noter que Royal Catering, créée il y a 25 ans, dispose d'une équipe spécialisée en hygiène alimentaire pour le contrôle microbiologique et le contrôle organoleptique des aliments, assurent ses représentants. Par ailleurs, elle s'est dotée de 22 camions réfrigérés élévateurs pour éviter la rupture de la chaîne de froid lors de la livraison des aliments à bord des avions. Ces repas sont préparés à H-12 du décollage des avions suivant les fiches techniques établies au préalable et selon les désirs des compagnies aériennes.


L'hôtellerie, l'autre pôle de la Sotoram

Née en 1968, la Sotoram (Société touristique de Royal Air Maroc) opère, en dehors de la restauration aérienne par le biais de Royal Catering, dans le domaine de la gestion hôtelière à travers les hôtels Atlas à Marrakech et l'Amadil Beach à Agadir. Ces deux hôtels de quatre étoiles d'une capacité de 650 chambres, soit 1.300 lits offerts sur ces deux destinations permettent de capter 6,5% des arrivées totales que connaissent ces villes. Une nouvelle unité à Marrakech est en cours de construction. De catégorie 4 étoiles, l'établissement baptisé Atlas Médina offrira à la ville ocre une capacité additionnelle de 250 chambres. A noter que la Sotoram emploie actuellement 1.150 personnes au total (36% pôle Royal Catering et 54% pôle hôtels).Malika ALAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc