×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1245 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1249 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Médias

Journalisme et communication
La formation, défi majeur de la région Mena

Par L'Economiste | Edition N°:4656 Le 27/11/2015 | Partager
Pour la première fois, une conférence du réseau MedMedia à Casablanca
L'ESJC partenaire de cette initiative

Josep Carbonell, doyen de Blanquerna School, et Abdelmounaïm Dilami, PDG du groupe Eco-Médias, co-organisateurs de la conférence MedMedia: L'objectif à long terme est de créer un réseau stable de networking entre les deux rives de la Méditerranée (Ph. Khalifa)

Former au journalisme et à la communication à la hauteur des enjeux... c'est probablement la préoccupation de nombreux établissements d'enseignement supérieur mais aussi d'entreprises médias dans le monde. Dans la région Méditerranée tout particulièrement, les attentes sont fortes. Elles sont à la fois économiques et technologiques et parfois politiques comme en Palestine où l'occupation par Tsahal de l'Université Al Qods, démolissant au passage un mythe bien établi: celui du supposé modèle démocratique israélien (voir encadré). Ces questions ont été débattues à l'occasion de la première conférence du réseau des écoles Médias de la région Mena tenu à Casablanca les 26 et 27 novembre. Fondé par l’Union européenne, le projet MedMedia est implémenté par un consortium piloté par BBC Media Action et regroupe des institutions marocaines, espagnoles, jordaniennes, palestiniennes, tunisiennes, libanaises, irlandaises ou encore algériennes tant publiques que privées. L'édition de Casablanca était organisée par l'école de communication et des relations internationales  Blanquerna de Barcelone (Université Ramon Lull) en partenariat avec l'ESJC du groupe Eco-Médias. «L’objectif est de faire que les professionnels s’adaptent dans un secteur en pleine transformation historique. Cette plateforme peut être une rampe de présentation des best practices en la matière et le meilleur moyen de discuter ces défis ensemble», précise d’emblée Josep Maria Carbonell, doyen de  Blanquerna School. Ce réseau  nourrit entre autres ambitions de créer une dynamique positive dans le processus de réforme en cours dans le secteur des médias dans la région Mena. «Cette rencontre intervient dans un contexte géopolitique particulièrement sensible et un contexte national où le projet de code de la presse et de l’édition est contesté par les professionnels. C’est dans ces moments que ce genre d’événements prennent tout leurs sens», indique pour sa part Abdelmounaïm Dilami, PDG d'Eco-Médias et de l’Ecole supérieure de journalisme et de communication (ESJC).  Au-delà des interrogations communes à beaucoup d'interventions de la cohabitation entre les modèles historiques de médias, et les nouveaux portés par la vague du digital, la tenue de cette conférence permet, par ailleurs, de constater des divergences de visions, voire un décalage entre les différents pays du réseau. A commencer par les questions de la formation. En Algérie  par exemple, les parcours vers le journalisme sont encore tributaire d’une obligation de passage par les cursus de sciences humaines, et particulièrement la sociologie et les sciences politiques). «Nous connaissons encore une certaine résistance au changement.  Notre formation ne prépare pas à exercer le métier de journaliste», reconnaît Aissa Merah, maître de conférences à l’université de Bejaia (Algérie). Le président du comité scientifique de l’Ecole nationale supérieure de journalisme et des sciences de l’information d’Alger, Mostefaoui Belkacem a interpellé pour sa part sur la question de la qualité de l'enseignement privé. Un débat à dépassionner a estimé Mohamed Benabid, rédacteur en chef de L'Economiste et enseignant à l'ESJC. "Qu'il s’agisse de formation publiques ou privées, il faut évaluer les offres  sur les résultats, sur leurs adéquations par rapport aux besoins des recruteurs. De toutes les manières, la sanction du marché est immédiate", a-t-il souligné.
D'autres échanges ont porté sur les conditions d’éligibilité au métier de journaliste. Là où la Tunisie exige un diplôme universitaire (une licence au minimum), la Jordanie et l’Egypte imposent une inscription à un syndicat en plus d’un diplôme. "Le Maroc pour sa part reste le plus libéral n’exigeant aucun diplôme ni adhésion à un syndicat pour exercer en tant que journaliste", a précisé Ahmed Ghazali, consultant du réseau MedMedia et ancien directeur de la Haca.

Journalisme sous occupation

Les instituts de formation de journalistes palestiniens partagent les mêmes problématiques que le reste des acteurs du réseau MedMedia, avec la particularité d’exercer sous occupation. «L’université d’Al Quds enregistre de nombreuses attaques de soldats israéliens. L’occupation affecte l’ensemble du journalisme tant la partie formation que professionnelle», précise Lucy Nusseibeh, directrice de l’Institut des médias moderne de l’université d’Al Quds.  En effet, cette université est la cible d’attaque constante de Tsahal vu qu’elle représente un lien de continuité entre la ville sainte et l’Autorité palestinienne. «En Palestine, la priorité reste d’assurer la sécurité des journalistes», insiste Emad S.A Alasfar, coordinateur du centre de développement des médias de Birzeit.

A. At

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc