×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique Internationale

Tunisie/Présidentielles
Les élections auront-elles lieu cette année?

Par L'Economiste | Edition N°:4258 Le 18/04/2014 | Partager
Beaucoup de retard dans les préparatifs
Le code électoral toujours à l’Assemblée de la Constituante pour vote

C’est encore la grande inconnue dans les milieux politiques tunisiens.
Les élections présidentielles et législatives en Tunisie auront-elles lieu comme prévu d’ici la fin de l’année? Nul ne peut encore répondre à cette épineuse question. Officiellement, c’est un grand «oui» qui est affiché mais sur le terrain rien n’est moins sûr.
En effet, à quelques mois de l’échéance, le fameux code électoral n’est pas encore finalisé. C’est à une véritable course contre la montre que gouvernement, partis de l’opposition mais avant tout Instance des élections devront se livrer pour être dans les délais.
Certes, la cheville ouvrière des élections, en l’occurrence l’Instance des élections, sous la houlette de Chafik Sarsar, est à pied d’œuvre. Reste que jusqu’à la mi-avril, aucune date n’a été annoncée pour les deuxièmes élections libres du pays après la chute de Zine El Abidine Ben Ali en janvier 2011. D’autant plus que l’Instance en la personne de son président a reconnu à plusieurs reprises que ces élections seront plus difficiles, les normes étant plus strictes.

Exclusion politique

Dans les coulisses, l’attention du Conseil de l’Instance à asseoir un appareil exécutif qui suivra les règles d’efficacité, de transparence et de compétence se confirme. Un écueil supplémentaire au timing annoncé. La mise en place d’un appareil exécutif est en effet une tâche supplémentaire dans la montagne de tâches prévues. Des benchmarks avec les expériences internationales ont été lancés. De même, des dispositifs devront être mis en place pour la promotion et la médiatisation ciblée du processus électoral en partenariat avec plusieurs organismes: le Centre national des médias, le Centre de la sécurité informatique, l’imprimerie officielle,…  Plusieurs organisations et structures ont été invitées à participer au processus, experts, représentants de la société civile, de structures publiques,…
Mais là où les choses semblent avancer lentement, est assurément le code électoral. Là encore, et pour être dans les délais, il serait impératif que les élus ne tombent pas dans des débats byzantins ou d’interminables tractations. Parmi les points de discorde, figure celui de l’exclusion politique des anciennes figures du RCD, ex-parti de Ben Ali dissous depuis la révolution. Et là le ton est monté d’un cran entre députés. Alors que certains ont salué la loi, d’autres l’ont catégoriquement rejetée arguant que si exclusion il y a, elle devrait être faite par les urnes. Autres points, l’interdiction des militaires et des sécuritaires du droit de vote (un écartement jugé «injustifié») ou encore le financement des élections et des campagnes électorales.
Rappelons que les premières élections libres ont été organisées en Tunisie en octobre 2011. L’objectif était alors de désigner un gouvernement de transition et une assemblée nationale, élus par le peuple. En dépit d’un chemin parsemé d’embûches, le pays a pu adopter sa nouvelle Constitution, décrite comme un modèle pour l’instauration d’un régime démocratique et respectueux des droits de l’homme.


De notre correspondante à Tunis Yousra MAHFOUD

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc