×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Tourisme: Taghazout pour sauver la mise

Par L'Economiste | Edition N°:4058 Le 21/06/2013 | Partager
Le modèle économique à dupliquer sur Lixus
Le groupe Alliances y croit ferme

Info: L’Economiste
Un comité d’investissement de 4 membres représentant chacun un actionnaire examine chaque projet d’investissement et le budget à allouer

La Société d’aménagement et de promotion de la station de Taghazout (SAPST) «a permis de sauver le projet», lancé il y a près d’une décennie. Le DG du groupe Alliances, Karim Belmaâchi, une des parties prenantes du groupement d’investisseurs nationaux (voir infographie) ayant repris l’affaire en 2010, se réjouit du modèle économique de gestion de la station mis en place, qu’il se plaît à appeler «modèle Znagui», du nom du conseiller du Roi et ancien ministre du Tourisme. Un modèle, en tout cas, que le groupe Alliances entend dupliquer sur la station à la peine de Lixus. Le groupe vient de signer un mémorandum d’entente dans ce sens, se réjouit Belmaâchi. Mais reste à trouver les fonds additionnels nécessaires, de plus de 800 millions de DH, pour sauver ce projet ayant connu les mêmes défections que Taghazout de la part des premiers investisseurs étrangers, alors accueillis en grande pompe. Par delà, sauver également la mise déjà lourde du groupe Alliances, en fonds propres, dans ce projet, «démarré» en 2004, en le reprenant, il y a cinq ans. A son lancement, l’investissement total du projet était estimé à 5,6 milliards de DH.
Le cheval gagnant pour le groupe est sans conteste la station de Taghazout qui semble reprendre du poil de la bête ces derniers temps, après les maquettes de folies des premiers investisseurs, à grands coups de renforts de publicités et publi-reportages, notamment le Saoudien Talal Ben Talal ou l’Américain Capital Colony. En s’alliant avec l’hôtelier américain Marriott International, pour la gestion de son resort touristique de 132 chambres et 100 unités résidentielles, Alliances entend mettre définitivement le pied à l’étrier du tourisme (Cf. L’Economiste du 18 juin 2013). Avec la signature Marriott, Alliances entre ainsi de plain-pied sur le ring des grandes enseignes annoncées sur la station. Etant entendu que les marques, à elles seules, ne font pas une destination. Evidemment, le label de ces marques peut attirer, mais sans l’implication de la région, du volet aérien en plus d’un focus marketing de la destination le risque de retomber l’espoir renaissant n’est pas loin. 
On l’aura tous remarqué que les acteurs en présence sur Taghazout comme sur les autres sites du plan Azur misent plus sur la composante immobilière que le tourisme. Pour preuve, ils se réjouissent plus des premiers signes de reprise dans le résidentiel (surtout à Casablanca et Rabat) qu’ils ne manifestent d’inquiétude sur la tendance lourde d’une activité touristique au ralenti. Une situation qui permet à un groupe intégré et diversifié, comme Alliances, d’amortir les chocs conjoncturels du secteur touristico-immobilier où il est présent à travers ses différentes filiales.
Bachir THIAM

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc