×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
Entreprises

Aérien: Le low-cost débarque à Rabat

Par L'Economiste | Edition N°:4023 Le 03/05/2013 | Partager
Après Jetairfly, c’est au tour de Ryanair de prendre place
La compagnie va assurer 9 vols par semaine
Bonne initiative pour la promotion du tourisme au niveau de la région

Les voyageurs du premier vol Rynair arrivant au port de Rabat-Salé en provenance de Paris Beauvais

Le trafic aérien se renforce au niveau de l’aéroport Rabat-Salé. Et cela, grâce à l’arrivée de compagnies aériennes low-cost de renommée internationale. «Après Jetairfly, Ryanair va assurer 9 vols par semaine à partir de notre aéroport vers trois destinations», indique My Abdelaziz Kinany, directeur délégué de l’aéroport de Rabat-Salé, lors du vol inaugural qui a eu lieu le 30 avril dernier. Trois vols par semaine vont désormais desservir Rabat à partir de Paris Beauvais, et de même pour Marseille et Bruxelles Charleroi. Une réception chaleureuse a été organisée pour les voyageurs du premier vol de Ryanair arrivant à l’aéroport de la capitale en provenance de Paris Beauvais. Cette cérémonie a été marquée par la présence d’Abdesslam Bikrat, gouverneur de la préfecture de Salé qui a été accompagné des représentants de l’ONDA ainsi que les professionnels du secteur du tourisme au niveau de la région de Rabat.
«Cette initiative nous permettra de venir au Maroc plus souvent même pour de courtes périodes», déclare un couple marocain qui s’apprête à prendre le premier vol Ryanair de Rabat vers Marseille. Ce couple, qui habite entre les 2 villes Rabat et Marseille était auparavant obligé d’atterrir à Casablanca puis de prendre le train pour rejoindre la capitale, soit une perte de temps et d’argent.
Pour l’heure, la compagnie Jetairfly effectue 3 vols hebdomadaires entre Paris Orly et Rabat mais dès juin prochain de nouvelles liaisons seront programmées entre Rabat et Bruxelles Charleroi. L’aéroport de la capitale, après sa réhabilitation et sa modernisation, est en mesure d’accompagner cette montée en charge. La capacité de l’aéroport est passée actuellement à 1,5 million de voyageurs contre 400.000 passagers auparavant. La réalisation de ce projet a été souvent réclamée par les professionnels du secteur du tourisme dans la région qui pour eux la desserte aérienne constituait le maillon faible de la chaîne.
«Ces nouvelles dessertes vont certainement contribuer à la réalisation de l’objectif de notre vision à savoir drainer un million de touristes en 2020», indique Nadia Benslimane, DG du Conseil régional du tourisme. Elle espère que cette initiative soit étendue à d’autres pays comme l’Italie qui est le deuxième marché pour Rabat et le sud de l’Espagne. Grâce à ces nouvelles dessertes, et en jouant sur l’avantage proximité, il est possible de développer un tourisme de weekend.

 

Noureddine EL AISSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc