×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Entreprises

Ville nouvelle de Zenata
120.000 m2 pour le pôle Retail

Par L'Economiste | Edition N°:3667 Le 30/11/2011 | Partager
Le commerce constituera l’amorce du nouveau centre urbain
Un appel à manifestation d’intérêt international lancé
L’investisseur sera connu en juin 2012

Source: Société d’aménagement de Zenata
La première zone de développement, comprenant la réalisation d’un pôle Retail et expositions, s’étendra sur 400 ha. Elle constituera l’amorce de la ville nouvelle de Zenata

LA Caisse de dépôt et de gestion (CDG) veut révolutionner l’aménagement-développement des villes nouvelles. Pour réaliser le projet Zenata, la filiale dédiée (SAZ) évitera les erreurs qui avaient entaché les autres nouveaux centres urbains. Des projets qui ont démarré avec la construction de pâtés d’immeubles et qui ont donné naissance à des cités fantômes. Zenata, elle, sera réalisée selon une approche novatrice. «La CDG a opté pour la démarche de l’habitat induit. Il s’agit de développer d’abord une activité à forte valeur ajoutée et de générer de l’emploi, avant de construire du résidentiel et non l’inverse», explique Mohammed Amine El Hajhouj, directeur général de la Société d’aménagement Zenata (SAZ). Le projet de nouvelle ville ne sera donc pas à vocation immobilière comme dans le cas des nouveaux pôles urbains, devenus des cités dortoirs. Le choix de la CDG est donc clair. Zenata sera une ville dynamique et vivante, offrant à ses habitants tous les équipements nécessaires en termes d’animation, de loisirs, de santé, d’éducation, d’emploi… Un site où les Zénètes pourront trouver des opportunités de travail. La CDG table d’ailleurs sur la création de 100.000 emplois dans cette ville qui comptera à terme 300.000 résidents. Le ratio dans des projets de cette envergure est d’un emploi pour trois habitants. «L’enjeu est de créer dans la ville une centralité urbaine», précise le patron de la SAZ. Une centralité s’articulant autour d’une gare multimodale, qui constituera le point focal des moyens de transport tels que le train, le tramway ou encore le bus. Autres composantes du concept Zenata, le développement de services à forte valeur ajoutée ainsi qu’une mixité sociale et durable... Une fois achevée en 2030, la ville devra accueillir 80.000 ménages, soit 300.000 habitants, faisant partie de la classe moyenne et ayant un revenu de 12.000 à 20.000 DH par mois et par foyer.
«Nous avons approché plusieurs investisseurs de renommée internationale et nous avons constaté un fort engouement pour le projet», annonce le patron de la SAZ. Mais pour des raisons de confidentialité évidentes, le directeur ne peut divulguer de noms. Une chose est sûre: l’investisseur qui sera sélectionné ne sera pas un simple promoteur immobilier. Ce sera un professionnel des projets commerciaux, qui réalisera le projet et qui restera dans le tour de table de la société gestionnaire.
Le projet commercial de Zenata, qui s’inscrit dans la stratégie Rawaj, sera conçu pour devenir le véritable pôle d’attraction de la ville nouvelle. Un chantier qui sera réalisé en deux temps.
L’objectif est d’asseoir d’abord sa notoriété, de sécuriser son rendement et d’accompagner progressivement la croissance de la ville. La première phase du projet portera sur la construction de 85.000 m2, dont 15.000 m2 dédiés à l’alimentaire et 30.000 à la réalisation de GMS (grandes et moyennes surfaces). Quant aux boutiques et aux activités de loisirs, elles accapareront 40.000 m2. Quant à la deuxième phase du projet commercial, elle consistera en la réalisation de 35.000 m2 de GMS et de boutiques. Le parc Retail totalisera 120.000 m2 GLA (surface locative) contre 70.000 m2 pour le Morocco Mall. .
Pour en assurer l’accès, les pôles Retail et expositions seront parfaitement connectés à l’autoroute, la route nationale, le réseau ferroviaire, l’échangeur d’Aïn Harrouda. Un autre échangeur sera construit pour une meilleure accessibilité. Le tout sera livré en 2016 pour représenter l’amorce de la ville nouvelle de Zenata.

Sélection

FILIALE de CDG Développement, la SAZ reste ouverte à des partenariats, mais la sélection sera des plus rudes. «Les investisseurs tentés par un coup de poker seront systématiquement évincés». D’où le lancement il y a quelques jours d’un appel à manifestation d’intérêt. Une consultation internationale, ouverte également aux opérateurs nationaux. L’objectif est de sélectionner des professionnels expérimentés dans la réalisation de projets commerciaux. La présélection s’effectuera entre novembre 2011 et janvier 2012. Un cahier des charges sera ensuite remis aux investisseurs retenus pour leur permettre de présenter leur offre technico-financière. Plusieurs opérateurs internationaux se déplaceront au Maroc entre le 6 et le 12 décembre afin de constater de visu l’étendue du projet.

Hassan EL ARIF

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc