×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique

Législatives 2011
Les jeunes veulent être sur la liste nationale

Par L'Economiste | Edition N°:3605 Le 29/08/2011 | Partager
Abbas El Fassi n’est pas contre
Les associations féminines mobilisées

Les jeunes demandent à être sur la liste nationale jusque-là réservée aux femmes. Pour ces dernières, il n’en est pas question

Les jeunes vont certainement finir par obtenir gain de cause dans leur «bataille» pour une liste nationale à part égale avec les femmes. En tout cas, Abbas El Fassi a affirmé que le gouvernement qu’il dirige «soutient, en principe, la revendication par les jeunesses des partis politiques d’une liste nationale conjointe entre les jeunes et les femmes».
Recevant, jeudi dernier, des représentants d’organisations de jeunes relevant du «Mouvement de la jeunesse marocaine pour une représentativité politique maintenant», Abbas El Fassi a indiqué que «le gouvernement prendra une décision au sujet du nombre de sièges qui seront dédiés à cette liste». L’on avait d’abord avancé qu’elle comporterait 90 sièges, avant que le département de l’Intérieur ne décide de réduire ce nombre à 74 sièges dont 50% réservés aux jeunes.
En tout cas, l’on sera fixé dans les prochains jours sur le nombre retenu, mais en attendant, «la promesse» du chef de gouvernement ne semble pas du goût de tout le monde. Déjà, des associations féminines commencent à crier à l’injustice estimant que cette liste a été instaurée, lors des précédentes législatives, justement pour permettre une plus grande représentativité des femmes à la Chambre des représentants. Certes, «elle ne comportait que 60 sièges, mais voilà que maintenant, le gouvernement cherche à diminuer encore plus ce nombre arraché après de rudes batailles», s’indigne une militante. En effet, en incorporant à part égale les jeunes dans la liste nationale jusque-là réservée aux femmes, celles-ci ne disposeront que de 37 sièges sur une liste de 74, ou de 45 sur une liste de 90 sièges. Quel que soit donc le nombre retenu pour cette liste, la représentativité des femmes y perdra 23 sièges dans le premier cas et 15 dans le second comparativement avec la liste habituelle des 60 sièges.
Alors que le chef de gouvernement recevait les représentants des jeunesses des partis politiques et de la société civile, une rencontre était organisée parallèlement par le Forum civil démocratique marocain (FCDM). Elle avait pour objet l’examen des dispositions relatives à la parité dans les projets de lois organiques. Les participantes à cette rencontre (membres de partis politiques, universitaires, défenseurs des droits de l’Homme…) ont tout simplement réclamé «l’activation du principe de parité, tel que stipulé par la nouvelle Constitution» (L’Economiste a déjà soulevé cette question dans son édition du mardi 23 août). Mais, contrairement à cela, estiment-elles, «la liste nationale prévue par le projet de loi organique de la Chambre des représentants ne s’inspire guère de la philosophie de la discrimination positive, dans la mesure où elle est devenue une liste conjointe femmes-hommes».
En même temps, le réseau «Femmes pour femmes» a appelé à réserver la liste nationale aux femmes dans la mesure où «la gent féminine est sous-représentée et eu égard à la place que confère la nouvelle Constitution à la femme».
S’achemine-t-on donc vers une «bagarre» (politique) entre les jeunes et les femmes? En tout cas, les femmes ne veulent pas des jeunes dans leur liste et s’organisent déjà pour faire liste à part.

Jamal Eddine HERRADI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc