×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Culture

    Retour gagnant pour Hassan El Fad

    Par L'Economiste | Edition N°:3600 Le 22/08/2011 | Partager
    Sa version des halqas séduit le public
    Plus de 2.500 spectateurs à Casablanca

    Retour réussi pour Hassan El Fad et sa bande qui ont transporté le public casablancais dans le monde merveilleux de la halqa, la semaine dernière

    LA grande salle du Mégarama, à Casablanca, résonne encore des éclats de rire du public venu en force aux trois représentations de Hassan El Fad, les 16, 17 et 18 août.
    Un retour gagnant pour l’humoriste casablancais, absent de la scène marocaine depuis plusieurs mois. On l’a beaucoup vu en effet ces derniers temps à la télévision, mais peu dans les one man shows, sauf pour le festival du rire de Marrakech où il était, en juin dernier, l’une des stars vedettes de Jamal Debbouze, aux côtés d’Abdelkader Secteur, Florence Foresti, Patrick Timsit (cf.www.leconomiste.com).
    Comme on ne change pas une équipe qui gagne, Hassan El Fad est revenu avec sa bande (Rbaâtou) et a remis au goût du jour son spectacle de 2009.
    En une heure et demie, l’artiste et 15 comédiens ont assuré le show, devant un public en délire à la recherche de divertissements de qualité en ce mois de Ramadan.
    Ainsi, la troupe d’El Fad a transporté le public dans le monde merveilleux des halqas de la célèbre place Jamaâ El Fna, à Marrakech.
    Des personnages passionnants, des dialogues percutants, des répliques, des chants et des jeux de scène ont donné un «Hassan O Rbaâtou» époustouflant.
    La prouesse est d’avoir su faire passer des artistes traditionnels tirés directement de la place de Jamaâ El Fna aux scènes des salles obscures.
    «Je ne vois pas pourquoi je changerais un produit qui a rencontré un grand succès», explique l’humoriste. A l’heure où les productions locales de one man-show, de stand-up, laissent à désirer, El Fad s’est encore démarqué. Celui qui se définit comme étant un «dénonciateur quotidien de la bêtise humaine» n’a pas eu du mal à faire aimer sa version de la halqa. Résultat, le bouche à oreille a fonctionné et l’humoriste a joué à guichets fermés durant les trois jours, soit 920 tickets réservés chaque jour.
    Un pari gagné aussi pour les organisateurs, en l’occurrence One Air Production.
    «Les Marocains n’hésitent pas à faire le déplacement quand il s’agit d’un spectacle de qualité», affirme Redouane Bouzid, producteur de l’événement.
    Après ce show réussi, Hassan El Fad promet de revenir sur scène. Pour l’heure, aucune date n’a été donnée. Il aurait reçu plusieurs sollicitations pour des prestations dans d’autres villes du Royaume. Mais l’humoriste veut prendre son temps. Il a, paraît-il, beaucoup de projets dans le pipe.

    Badr KIDISS, journaliste-stagiaire ESJC, avec FEO

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc