×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Culture

    Un ouvrage sur la musique marocaine

    Par L'Economiste | Edition N°:3600 Le 22/08/2011 | Partager
    Il est réalisé par Salah Cherki, virtuose du kanoun
    Un travail réalisé avec le soutien de la Fondation CDG

    Salah Cherki est considéré comme le plus talentueux interprète de kanoun de sa génération. Son livre sur la musique marocaine comble un vide dans le domaine

    ENFIN un livre sur l’histoire de la musique marocaine. Un art qui souffre cruellement du manque de documentations et d’archives.
    Salah Cherki, maître du kanoun, offre ainsi au public un très bel ouvrage intitulé: «La musique marocaine: un patrimoine riche et diversifié». Son auteur est un homme du métier qui a accompagné de près le développement de la musique marocaine depuis les années 1940.
    La réalisation de ce travail a été faite avec le soutien et l’aide de la Fondation CDG (Caisse de dépôt et de gestion) qui a organisé, mercredi dernier, la présentation du livre lors d’une cérémonie présidée par Mohammed Grine, président délégué de la Fondation.
    «Ce travail a nécessité deux ans de recherche et de rédaction», précise Dina Naciri, directrice de la Fondation CDG. Résultat, un ouvrage de plus 340 pages qui s’adresse au grand public et aux spécialistes. «On peut considérer ce livre comme un registre des différentes variétés de notre musique», préciser Abbas El Jirari, professeur de littérature populaire au Maroc à la faculté des lettres de l’Université Mohammed V de Rabat.
    Ainsi, pour permettre d’aborder les différents aspects et catégories de la musique marocaine, l’ouvrage est composé de cinq parties illustrées par plusieurs photos dont certaines remontent aux années 1930.
    La première partie est réservée à la musique folklorique selon les différentes régions du Royaume: berbère, sahraouie, Haouz, populaire… Pour l’auteur, «le folklore est une expression artistique des peuples, qui traduit d’une manière vivante leur évolution ainsi que leurs traditions». Au menu aussi des chapitres consacrés aux musiques andalouse et moderne.
    Dans son ouvrage, l’auteur revient également sur son parcours professionnel. Un parcours riche car Salah Cherki est certainement l’un des plus talentueux interprètes de kanoun de sa génération.
    Il a participé à de nombreux festivals de musique andalouse. Il reste aussi le seul artiste marocain pour lequel la diva du monde arabe Oum Kaltoum a chanté une chanson de sa composition.

    Noureddine EL AISSI

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc