×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Tourisme interne
Les agences de voyages montent au créneau

Par L'Economiste | Edition N°:2005 Le 22/04/2005 | Partager

. Crainte de voir de grands distributeurs opérer. Elles appellent à une nécessaire mise à niveauLa réaction des agences de voyages à la nouvelle stratégie du tourisme interne présentée lundi dernier par le ministre du Tourisme, Adil Douiri (L’Economiste du 19 avril) ne s’est pas fait attendre. Au conseil d’administration de la Fédération nationale des agences de voyages marocaines (FNAVM) qui s’est tenu le lendemain, il en a été beaucoup question, comme on devait d’ailleurs s’y attendre. Le président de la Fédération, Fouzi Zemrani, affiche un certain mécontentement, sans toutefois être en désaccord avec la nouvelle stratégie. C’est non pas la démarche et les choix opérés qui “le dérangent” mais davantage la possibilité donnée à des opérateurs non spécialisés dans le tourisme de “devenir des tour-opérateurs”. La politique du tourisme intérieur initiée par le département de Adil Douiri, prévoit la sélection de tour-opérateurs nationaux. Le Maroc devrait commencer à “fonctionner” selon le schéma existant à l’étranger. Il s’agit de disposer de “champions” qui concevraient et commercialiseraient des produits adaptés aux attentes des clients marocains. Cela n’empêchera pas pour autant le réseau de distribution déjà en place de commercialiser ces produits. Un appel à manifestation d’intérêt devrait être lancé dans les prochains jours. Les soumissionnaires peuvent être de différentes natures: agences de voyages regroupées, opérateurs privés ou publics, groupements entre des voyagistes et de grands noms de la grande distribution ou de tout autre nature. D’emblée, des noms d’enseignes célèbres sont cités comme Marjane ou Acima. “On peut aussi imaginer un consortium dont des opérateurs de téléphonie mobile comme Méditel ou Maroc Telecom font partie”, explique un voyagiste. “Dans ce dernier cas de figure, la menace serait réelle, estime Fouzi Zemrani, car les agences de voyages marocaines n’ont pas la capacité nécessaire pour faire face à la concurrence de structures disposant de réseaux de distribution aussi importants”. C’est donc cette option qui provoque le mécontentement des voyagistes nationaux d’autant plus que “nous avions demandé que les non-professionnels soient écartés”, ajoute le président. Les professionnels auraient été “pris de court” sur ce point. L’équipe en charge du dossier au ministère avait travaillé d’arrache-pied avec les représentants des diverses filières du secteur (Fédération nationale du tourisme, Fnavm, Fédération nationale de l’industrie hôtelière...). La réaction des voyagistes était somme toute prévisible. Mais il leur faudra dorénavant attaquer de front le dossier de la mise à niveau, indispensable pour survivre dans le nouvel environnement.


Marche ou crève!

La mise à niveau des agences de voyages, tant décriée par les opérateurs, est de nouveau sur le devant de la scène. “C’était de toute façon à l’ordre du jour du programme de la Fédération”, indique Zemrani. Aujourd’hui plus que jamais, avec la mise en place de la nouvelle stratégie du tourisme interne, il s’agira de permettre aux entreprises de résister à la concurrence ardue qui découlera de la nouvelle configuration du paysage touristique: TO nationaux champions, restructuration du réseau de distribution. “Dans le contexte de la libéralisation, il y aura toujours des victimes”, conclut-il.Amale DAOUD

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc