×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Meeting de Jack Straw et Condoleezza Rice

Par L'Economiste | Edition N°:1944 Le 25/01/2005 | Partager

. L’Iran au menu des discussions L’Iran devait être le sujet principal de la rencontre prévue lundi 24 janvier à Washington entre le ministre britannique des Affaires étrangères Jack Straw et la nouvelle secrétaire d’Etat Condoleezza Rice. Straw a quitté Londres dimanche 23 janvier pour ses premiers entretiens avec Rice depuis la nomination de celle-ci comme chef de la diplomatie des Etats-Unis. Le Foreign Office ne confirmait pas, lundi matin, son arrivée dans la capitale américaine, annoncée par la BBC. Le Sunday Times a rapporté dimanche que Jack Straw avait présenté un dossier contre une intervention militaire américaine en Iran, les Britanniques craignant que le président George W. Bush ne leur demande de soutenir un nouveau conflit. Dans ce document, transmis à la chambre des Communes la semaine dernière, Straw préconise une solution pacifique pour empêcher l’Iran de produire des armes nucléaires. Une telle approche, soutenue par la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne, est “dans l’intérêt de l’Iran et de la communauté internationale”, souligne le document britannique. George W. Bush avait déclaré lundi dernier à la chaîne américaine NBC qu’il n’écartait pas une action militaire contre l’Iran en cas d’échec de la diplomatie. Les Etats-Unis sont inquiets, par ailleurs, du soutien britannique à l’initiative franco-allemande pour lever l’embargo sur les ventes d’armes à la Chine, adopté après les massacres de la place Tien Anmen en 1989. Condoleezza Rice, qui était conseillère pour la sécurité nationale dans la première administration Bush, a été confirmée par le Sénat américain dans son nouveau poste. Elle doit prendre formellement ses fonctions cette semaine.Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc