×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    L’Algérie accèdera à l’OMC en 2005

    Par L'Economiste | Edition N°:1924 Le 24/12/2004 | Partager

    . Pas d’obstacle, selon le ministre algérien du CommerceL’Algérie accèdera courant 2005 à l’Organisation mondiale du commerce (OMC), a annoncé le 22 décembre à Alger le ministre Algérien du Commerce, Noureddine Boukrouh. Sans donner de date précise, le ministre a précisé qu’il n’existait “aucun obstacle” à l’accession de l’Algérie en 2005 à cette organisation.Le processus de négociations sur cette accession poursuit “normalement” son cours, a assuré Boukrouh dont les propos ont été rapportés par l’agence algérienne APS. Il a expliqué que l’Algérie s’est “engagée à abroger la loi sur l’interdiction d’importation des alcools”, en vigueur en Algérie depuis janvier 2004, “une fois membre de l’OMC”.La loi de Finances 2005, adoptée fin novembre par le Parlement, reconduit l’interdiction d’importation des alcools telle qu’elle avait été adoptée pour l’exercice 2004, alors que le gouvernement souhaitait qu’elle soit abrogée afin de ne pas gêner les négociations d’adhésion de l’Algérie à l’OMC.Le ministre des Finances, Abdelatif Benachenhou, estime cette mesure “contraire aux engagements internationaux de l’Algérie” et “susceptible d’entraîner des mesures de rétorsion au titre de la réciprocité de la part des autres pays”.L’Algérie fut candidate dès 1987 à ce qui était alors le GATT (Accord général sur le commerce et les tarifs).A partir de cette date, les négociations ont progressé lentement, Alger n’ayant fourni une première documentation sur son régime commercial qu’en 1996 et ayant eu une première réunion de son groupe de travail en 1998.Les sujets qu’il examine sont entre autres l’agriculture, régime douanier, commerce d’Etat, transparence et réforme du système juridique, et Adpic. Des discussions initiales ont eu lieu sur l’accès aux marchés pour les marchandises et l’examen des modalités d’admission a commencé. La cinquième réunion du Groupe de travail s’est tenue le 20 mai 2003.Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc