×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Assurances: Ce que réclament les agents

    Par L'Economiste | Edition N°:1913 Le 09/12/2004 | Partager

    . Ils s’estiment lésés par les avenants du traité qui les lie aux compagnies . Faut-il être diplômé pour exercer?Le bras de fer entre les agents en assurance et les compagnies se poursuit (cf. notre édition du 6 décembre 2004 www.leconomiste.com). La Fédération nationale des agents et courtiers en assurance du Maroc (FNACAM) a tenu une réunion mardi 7 décembre pour dénoncer les avenants du traité qui les lie aux compagnies d’assurances. Les principaux agents des différentes régions du Royaume ont fait le déplacement. Plusieurs points de ce traité sont considérés comme aberrants par les membres de la Fnacam. La Fédération veut tout d’abord faire annuler l’autorisation accordée à la Compagnie d’assurance en transport (CAT) et aux compagnies d’assistance d’intervenir en tant que compagnies d’assurances à part entière. Rappelons que celles-ci étaient, auparavant, considérées comme des compagnies de second rang pour la faiblesse du volume qu’elles réalisent sur le marché.Le nouveau positionnement va leur permettre d’avoir leur propre réseau d’agents généraux et par là même de concurrencer les agents déjà installés, est-il expliqué. Les membres de la Fnacam trouvent également aberrante l’obligation de représenter exclusivement une enseigne et optionnellement une société d’assistance. Ce qui veut dire que tous les agents généraux, au nombre de 600 au Maroc, doivent résilier tous les contrats qu’ils avaient signés avec les autres compagnies. Aucun agent n’a désormais le droit d’avoir une autre compagnie dans son portefeuille. “Cette décision pourrait s’appliquer aux nouveaux agents, mais elle ne doit pas concerner les anciens ayant déjà leur réseau”, estime l’un d’eux. Revendication à laquelle rétorque la direction des Assurances et de la Prévoyance (DAPS) au ministère des Finances: pour avoir des contrats avec plusieurs compagnies d’assurances, il suffit de se transformer en courtier, la nouvelle loi garantit ce droit”, martèle Thami El Barki, directeur de la DAPS. “Le code des assurances spécifie que le portefeuille géré par un agent “est et reste la propriété de la compagnie”. L’interdiction d’ouvrir des points de vente dans différentes régions du pays suscite également l’ire des agents. Ce qui était auparavant permis. Selon un assureur, “cette disposition pénalise le développement du secteur car elle réduit la couverture du territoire national”. Argument rejeté par la direction des Assurances qui estime que cette disposition aura comme principal avantage de faciliter le contrôle fiscal et technique de l’activité de l’agent.La Fnacam estime aussi que la décision des autorités d’accorder les agréments d’exercice aux seuls détenteurs de licence est absurde. Les autorités monétaires justifient cette décision par la volonté de mettre de l’ordre dans la profession. “Mais qu’en est-il des anciens qui ont existé aussi conformément à la loi et qui ont acquis, avec le temps, une véritable expertise dans le domaine des assurances?” s’insurge un agent.Pour Ali Benjelloun, directeur général de la Fédération, “si ce projet d’arrêté n’est pas modifié, c’est toute une génération d’agents d’assurance, qui est vouée à disparaître”.


    Payement échelonné

    La mesure qui vise à faire payer les assurés en une seule fois est contestée par les agents et courtiers d’assurance. Selon la profession, le règlement échelonné permet de faire face aux difficultés de trésorerie que peut rencontrer l’entreprise. Pour les clients, le règlement échelonné permet de faire face à cette obligation sans pour autant déstabiliser leur budget.Fédoua TOUNASSI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc