×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

2009, année noire pour les voyages d’affaires

Par L'Economiste | Edition N°:3115 Le 25/09/2009 | Partager

. Un recul de plus de 20% dans le mondeAprès plusieurs années fastes, le tourisme d’affaires est entré dans une zone de fortes turbulences, affichant une baisse de plus de 20% dans le monde. La crise a mi fin aux voyages «bling-bling» en première classe et les séjours dans des hôtels de luxe assortis de spas ou de parcours de golf. 2009 «sera une très, très mauvaise année pour les voyages d’affaires» et le secteur «ne peut pas s’attendre à un rebond rapide», avait pronostiqué en mai Hubert Joly, PDG du groupe touristique américain Carlson, maison mère de Carlson Wagonlit Travel (CWT). Un constat qui est partagé par de nombreux participants au Salon professionnel du tourisme IFTM Top Resa à Paris, très pessimistes sur l’avenir de cette activité, reflet fidèle de l’état de santé des entreprises. Pour l’heure, «il n’y a aucun signe d’un redressement du marché des voyages d’affaires», analyse Bruno Mounier, directeur des ventes de CWT France. «Une reprise très modeste pourrait intervenir à partir du second semestre 2010», avance-t-il. Plus confiant, Michel Dieleman, président de l’Association française des Travel Managers (AFTM), qui regroupe les chargés de voyages des entreprises, a noté «un léger frémissement, une reprise de 5 à 10% des voyages depuis un mois et demi». En attendant, les entreprises continuent à faire la chasse au gaspillage dans leur budget voyages. En effet, les hommes d’affaires se voient contraints de délaisser le confort de la classe affaires pour l’économique, en avion ou train, et de descendre dans des hôtels 2 ou 3 étoiles au lieu de l’habituel 4 étoiles. «Au-delà de trois ou quatre heures de vol, la classe économique n’est pas assez confortable.B. A. I.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc