×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Fès barricade ses quartiers «chauds»

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5743 Le 17/04/2020 | Partager
Un pic de contamination redouté, mais les autorités tempèrent
Les cas positifs ont doublé en 2 jours, atteignant plus de 160 cas
confinement-043.jpg

Les autorités locales ont dressé des barrières un peu partout à Fès, afin de limiter la circulation au maximum. Cette mesure vise à mieux gérer l’état d’urgence sanitaire (Ph YSA)

 Quartiers barricadés (barrières et contrôles de police) et circulation limitée au maximum, depuis mercredi soir, à Fès. Les autorités locales veulent en effet stopper la propagation de la contamination au Covid-19. Surtout que le nombre des cas positifs a doublé en moins de deux jours, passant ainsi de 95 lundi dernier, à plus de 160, mercredi à 20h00. Une situation délicate à gérer pour les autorités locales et les responsables sanitaires.

La série noire a démarré samedi dernier avec la confirmation d’un premier cas testé positif au sein de cette enseigne de distribution alimentaire. Les autorités ont aussitôt pris en charge la soixantaine d’employés de cette grande surface pour la soumettre aux contrôles obligatoires. Une ronde qui a été menée par les ambulanciers spécialisés dans différents quartiers de la ville (Zouhour, Imam Ali,…).

Résultat: Ce ne sont pas moins de 60 personnes qui ont été testées positives, dont 35 détectées le mardi 14 avril, et 20 le mercredi 15 avril. Ces cas confirmés, tous liés à une grande surface située au centre-ville, ont été admis dans les centres de traitement relevant du CHU Hassan II de Fès.

Selon nos sources, «le nombre de cas pourrait augmenter dans les prochaines heures puisque les résultats des tests de virologie, concernant d’autres cas suspects parmi les clients, ne sont pas encore livrés». En revanche, les résultats de 25 autres salariés sont négatifs au virus. Ces personnes seront confinées durant au moins 15 jours avant de les re-tester au Covid-19, pour écarter toute possibilité de contamination.

Sur les 60 cas confirmés, 8 ont été orientés vers l’hôpital Ibn El Khatib. Les 52 autres sont suivis au sein des bâtiments Covid-19 relevant du CHU. Ceci étant, un responsable de la wilaya tempère: «La situation est sous contrôle». «Il ne faut pas s’inquiéter, la direction régionale de la santé suit de près la situation, d’où d’ailleurs sa mobilisation pour rassembler tous les cas suspects», explique-t-il. D’ailleurs, au CHU de la ville, les équipes médicales sont sur le qui-vive enchaînant les gardes.

Haro sur le relâchement et la négligence

La situation ayant conduit à des contaminations en cascade est qualifiée «d’inadmissible», estime notre interlocuteur. Une veille systématique des endroits névralgiques qui connaissent une forte affluence, devrait être initiée par les autorités locales, pour assister en cas de non respect des mesures de sécurité. «Maintenant que le mal est fait, il faut se prémunir au maximum. Se confiner chez soi, limiter les contacts au sein du foyer et limiter au maximum ses déplacements», conseille un médecin. «Il est toujours possible de vaincre la maladie à la condition sine qua non du respect le plus strict des mesures barrières à savoir le port du masque, la distanciation sociale, le confinement, et le respect de l’état d’urgence sanitaire».

Youness SAAD ALAMI

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc