×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Coronavirus: Managem dans une nouvelle zone de turbulences

Par Franck FAGNON | Edition N°:5726 Le 25/03/2020 | Partager
La baisse des cours et les dépréciations d’actifs entraînent une perte de 427 millions de DH
Pour surmonter la conjoncture, le groupe ne distribuera pas de dividende
chiffres-managem-026.jpg

Le nouvel exercice ne sera pas de tout repos puisque les cours sont toujours malmenés sur fond de risque de récession mondiale

Après son alerte sur les résultats fin février, Managem a publié une perte de 427 millions de DH au titre de 2019. En cause, la baisse des cours des métaux à laquelle s’ajoutent des dépréciations d’actifs et la non-récurrence d’éléments exceptionnels enregistrés en 2018. L’ensemble de ces éléments ont rogné les bénéfices de 350 millions de DH.

L’exercice 2020 ne sera pas de tout repos puisque les cours sont toujours malmenés. La crise sanitaire et le risque de récession mondiale ont amplifié la situation. Par prudence, le groupe minier ne versera pas de dividende pour mieux négocier ces turbulences.

L’année dernière, les prix de vente du cobalt ont dévissé de 49% après une chute tout aussi spectaculaire en 2018. Les cours du cuivre et du zinc, eux, ont respectivement baissé de 7% et 9%. Ces mauvaises nouvelles ont été atténuées par la hausse de la production. L’extension des capacités de production des unités hydro-métallurgiques a permis d’augmenter la production de cobalt de 33%.

La production d’or a triplé à près de 2 tonnes grâce aux activités au Soudan tandis que les volumes d’argent ont augmenté de 23%. Pour ce dernier métal, les principaux indicateurs repassent au vert, la filiale SMI ayant pratiquement triplé son excédent brut d’exploitation et dégagé un bénéfice de 91 millions de DH contre une perte de 179 millions de DH une année plus tôt. Mais, elle n’a pas encore retrouvé ses performances d’il y a deux ou trois ans. Plus globalement, le chiffre d’affaires consolidé de Managem s’est établi à 4,6 milliards de DH en hausse de 5%. En revanche, l’excédent brut d’exploitation a diminué de 15%.

La hausse de la production et l’amélioration des coûts de production n’ont que partiellement compensé l’effet négatif de la baisse des cours évalué à 600 millions de DH.

Le groupe poursuit le développement de ses projets au Maroc et sur le reste du continent. Il a investi 1,8 milliard de DH en 2019. L’extension de la mine au Soudan permettra à moyen terme d’atteindre une production annuelle de 3 tonnes. A cela va s’ajouter une production de 3,5 tonnes par an issue de la mine de Tri-K en Guinée. Le démarrage est prévu en 2021.

F.Fa

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc