×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Fès-Meknès: Laenser défend son bilan -De notre correspondant permanent, Youness SAAD ALAMI

    Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5551 Le 08/07/2019 | Partager
    1,5 milliard de DH investis dans des projets d’envergure
    La lutte contre les disparités sociales et spatiales en priorité
    Zone franche, SDR d’animation, appui à l’emploi… aussi
    laensar.jpg

    Pour Mohand Laenser, président du Conseil régional Fès-Meknès, le bilan à mi-mandat est honorable. Plus de 1,14 milliard de DH ont été investis principalement pour lutter contre les disparités sociales
    et spatiales» (Ph. YSA)

    Bien que le processus de la régionalisation avancée n’ait pas encore atteint sa vitesse de croisière, les conseils élus tempèrent. Réunis, le 1er juillet dernier, pour l’assemblée trimestrielle du Conseil régional de Fès-Meknès présidée par Mohand Laenser, les conseillers régionaux ont mis en avant leurs réalisations à mi-mandat. «Notre bilan est honorable en ce qui concerne la réduction des disparités dans le monde rural», affirme Laenser. Selon lui, «la région a investi 1,5 milliard de DH dans des projets d’envergure». 
    Concrètement, les projets de développement ont mobilisé des investissements de l’ordre de 1,14 milliard de DH. Ils ont porté sur le renforcement des infrastructures et le soutien des secteurs culturel et social. Pour le premier volet, une enveloppe de près de 1,07 milliard de DH a financé l’aménagement de routes rurales, l’installation de canalisations d’eau potable, l’électrification rurale, l’appui à la scolarisation et le renforcement de l’accès aux soins. «Et ce n’est pas fini puisqu’un important contrat-programme Etat-région est en cours de finalisation», indique le président du Conseil. Le nouveau pacte vise à financer et réaliser une série de programmes et de projets dans le cadre d’une approche de concertation et de convergence.
    La région a balisé son programme prévisionnel au titre de 2019. Celui-ci comprend 57 projets d’un montant global de 327 millions de DH. Au total, 38 opérations, d’un investissement de 202 millions de DH, seront initiées dans le but de réduire les disparités spatiales et sociales dans le monde rural. Le Conseil mobilisera des crédits supplémentaires dans le cadre de partenariats conventionnels avec différents départements. Ceux-ci s’intéressent au développement rural, la formation et l’emploi, ainsi qu’au développement socioéconomique. 

    Le Conseil a également accordé à Alstom Cabliance une subvention de près de 2 millions de DH afin de préserver les emplois existants et créer quelque 330 postes à l’horizon 2023. La région devrait, à cette date, avoir finalisé son projet de «zone franche de Fès-Meknès», ainsi que l’indique le mémorandum portant sur l’aménagement, le développent et la commercialisation de cette zone, validé lui aussi au cours de cette session. Signalons que la région se dotera incessamment d’une société de développement régional (SDR) de l’animation et l’organisation des manifestations. Bonne nouvelle aussi pour le monde rural dont l’approvisionnement en eau potable sera amélioré. 
    Un projet qui «concerne l’ensemble des provinces de la région», précise Laenser. L’autre initiative développée en faveur des catégories vivant en situation de précarité est le fruit du nouveau partenariat conclu avec la Fondation Mohammed V pour la solidarité. Il s’agira de mettre en place un projet d’insertion par le biais d’activités économiques. Du côté des enfants sans familles et des cas difficiles, du nouveau également. Une convention a été signée à cet égard avec la Ligue marocaine de protection de l’enfance à Fès pour l’achèvement des travaux d’un centre d’accueil et de prise en charge pour cette catégorie la plus fragile de la population.
    Enfin, la région mise sur le développement durable et l’amélioration de la qualité de l’air. En ce sens, les conseillers régionaux ont adopté une convention de partenariat avec le secrétariat d’Etat chargé du développement durable. Ceci, afin de renforcer le contrôle de la qualité de l’air.

    Les investissements en chiffres

    La session du mois de juillet a été marquée par la présentation du bilan à mi-mandat du Conseil de la région Fès-Meknès. Des investissements d’environ 1,14 milliard de DH ont été consacrés à la réalisation de projets de développement durant la période 2015 - 2018. Ainsi, rien que pour les projets d’infrastructure, l’enveloppe dépensée avoisine 1,1 milliard de DH. Elle a été absorbée en bonne partie par l’aménagement des routes rurales (85 projets)  à hauteur de 666 millions de DH. Les 36 projets d’eau potable ont nécessité 230 millions de DH. Le tiers de cette enveloppe (83 millions de DH) a été  alloué à quelque 36 projets d’électrification rurale. Signalons par ailleurs que la région a financé 8 projets relatifs à l’appui à la scolarisation pour 75 millions de DH et 4 projets pour le renforcement de l’accès aux soins pour quelque 17 millions de DH.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc