×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Enseignement: Faible participation des collectivités territoriales

    Par Ahlam NAZIH | Edition N°:5476 Le 19/03/2019 | Partager

    Entre ses trois départements, le ministère de l’Education nationale gère un budget de quelque 68 milliards de DH. 70% sont assurés par l’Etat, tandis que les ménages en assument près de 27%. Les collectivités territoriales, elles, y participent pour moins de 1%. «Elles devraient aussi être investies d’une mission éducative, comme c’est le cas à l’étranger», estime le ministre de l’Education nationale, Saaïd Amzazi. L’enseignement est un secteur budgétivore: 10 milliards de DH par an pour la réforme dans le cadre de la loi-cadre, 3 milliards de DH pour le préscolaire, 25 millions de DH pour la construction d’un lycée, 750 millions de DH pour trois heures de soutien scolaire en faveur de 300.000 élèves en décrochage...

    A.Na

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc