International

Apple, Amazon, Microsoft… Le coup d’accélérateur des Gafa

Par L'Economiste | Edition N°:5333 Le 10/08/2018 | Partager
Une nouvelle ère numérique s’annonce chez les géants
Changement de paradigmes et des gisements de croissance
gafa-033.jpg

Ces entreprises illustrent les changements économiques provoqués par le numérique (Ph. AFP)

Les géants de la tech défient toute concurrence. Si la firme Apple était un pays, elle serait au rang des plus riches du monde. La firme fondée par Steve Jobs, ayant atteint le chiffre historique des trillions de dollars en capitalisation boursière, soulève bien des interrogations sur le monopole du digital.

Derrière se trouve Microsoft, Alphabet (siège de Google), Amazon et Facebook qui ont tous ou presque, franchi des niveaux record de leur chiffre d’affaires. Microsoft vaut 828 milliards de dollars, Alphabet 856 milliards, Amazon 889 milliards ou encore Facebook 513 milliards de dollars.

L’entreprise à treize chiffres (Apple) vaut plus de la moitié des richesses produites en France et illustre l’impact de la révolution numérique sur l’évolution économique. Un monopole qui, autrefois, était une exclusivité du marché pétrolier.

En effet, le chiffre atteint par Apple dépasse de loin les «Supermajors», les six plus grandes compagnies pétrolières privées mondiales réunissant British Petrolium, Shell, Total, Chevron Texaco et  Conoco Philips. Notamment la plus grosse fortune de l’histoire amassée par Rockefeller, à travers Standard Oil. 

Ces industries géantes du pétrole et du gaz, emblème de la révolution industrielle, ont exercé un monopole stratégique et bénéficié d’une influence individuelle et collective massive, notamment politique avec le lobbying. Une superpuissance aujourd’hui substituée par la révolution digitale.

Les GAFA se positionnent comme des puissances économiques sans précédent avec des capacités d’innovation qui leur permet d’atteindre de nouveaux horizons, dans la recherche et le développement, la santé, l’éducation... Ils représentent, à eux seuls, plus de 20% du PIB des Etats-Unis, dépassant de loin le PIB de l’Allemagne.

La technologie internet, découverte dans les années 80, révolutionnant les systèmes de communications, connecte aujourd’hui tous les recoins du monde et les géants du web ne finissent pas d’exploiter le business fructueux en ligne. C’est le cas notamment avec  la publicité, où le géant chinois de la vente en ligne Alibaba, coté à la bourse de Wall Street, a vu son chiffre d’affaires augmenter de 61% lors du premier trimestre 2018.

La plateforme a été dopée par de fortes recettes publicitaires. A cet effet, les fortunes individuelles se voient atteindre des chiffres sans précédent, le patron d’Amazon, Jeff Bezos revendique une fortune de plus de 156 milliards de dollars (Bloomberg Billionaires Index), bien loin devant Bill Gates, le fondateur de Microsoft (97,5 milliards de dollars) ou encore le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg (73,6 milliards de dollars).o
M.Ke

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc