×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Métiers du golf
    Une formation pour les greenkeepers

    Par Fatiha NAKHLI | Edition N°:4868 Le 04/10/2016 | Partager
    Un profil pointu déniché surtout à l’étranger
    Sur les 300 formations dispensées par l’OFPPT, aucune n’était dédiée au golf
    Une lacune désormais comblée
    metiers_golf_068.jpg

    La qualification des ressources humaines des parcours golfiques rentre dans le cadre d’une convention conclue entre la Fédération royale marocaine de golf (FRMG) et l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT). L’optique étant de relever le défi de faire du Maroc l’une des 20 premières destinations golfiques mondiales (Ph. gcma)

    Un greenkeeper ou intendant de terrain est chargé de l’organisation du travail des jardiniers et de la gestion du budget lié à l’entretien des parcours des golfs. Ce profil pointu est rémunéré jusqu’à 50.000 DH par mois étant donné le rôle primordial qui lui incombe. Une compétence que les professionnels du golf trouvent difficilement et qu’ils dénichent surtout à l’étranger. Les greenkeepers des golfs d’Agadir ont récemment bénéficié d’une formation qui a été l’occasion pour 14 spécialistes de débattre des problématiques de leur métier avec une spécialiste en la matière. Cette qualification des ressources humaines des parcours golfiques rentre dans le cadre d’une convention conclue entre la Fédération royale marocaine de golf (FRMG) et l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT). L’optique étant de relever le défi de faire du Maroc l’une des 20 premières destinations golfiques mondiales. «Les engagements pris par les deux partenaires à travers cette convention, constituent une réponse aux recommandations issues d’une étude, portant sur l’opportunité d’un dispositif de formation dans les métiers du golf», explique Mbark Boufoussi, directeur de l’OFPPT Agadir. En effet, cette enquête, menée par l’OFPPT en partenariat avec l’Association du Trophée Hassan II de golf, la Fédération royale marocaine de golf et l’Office national marocain du tourisme (ONMT) auprès de tous les clubs de golf du pays, a révélé que le secteur emploie près de 3000 personnes, essentiellement dans les métiers du terrain et des services aux joueurs. Sur ce chiffre, 60% ne dépassent pas le niveau d’enseignement du collège, 30% n’ont aucune formation et 12% ont uniquement suivi une formation professionnelle. Les plus bas niveaux sont enregistrés par les familles des métiers du Terrain et des Services aux joueurs. Notamment les jardiniers, les fontainiers, les mécaniciens et les caddies. De plus, 87% des professionnels du golf déclarent trouver difficilement du personnel ayant les compétences requises, tandis que 50% des golfs recrutent du personnel étranger pour des postes tels que directeur de golf, greenkeeper ou moniteur de golf. L’enquête a également permis de mieux cerner les besoins et à délimiter les métiers à valoriser. Particulièrement ceux liés au terrain, à l’enseignement et les services aux joueurs… afin d’être en phase avec la qualité des parcours et des infrastructures golfiques dont dispose le Maroc. La convention cadre de partenariat prévoit en ce sens, la mise en place de programmes de formation qualifiante au profit des employés des clubs de golf et la mise en place des installations et des équipements nécessaires pour la réalisation des programmes de formation. Mais aussi la validation acquise de l’expérience professionnelle des employés des golfs et la certification des candidats qui ont satisfait aux épreuves de fin de formation. Le métier des mécaniciens du golf est également inscrit au programme des formations. A long terme, l’idée est de créer un institut dédié à la formation aux métiers du golf. En plus d’Agadir, d’autres destinations golfiques ont profité de ce programme de formation, notamment la destination golfique Marrakech. Pour rappel, sur les 300 formations dispensées par l’OFPPT, aucune n’était dédiée aux métiers du golf. Une lacune désormais comblée.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc