×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 205.794 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 264.541 articles (chiffres relevés le 5/6 sur google analytics)
Brèves internationales

Brèves Internationales

Par L'Economiste | Edition N°:4853 Le 08/09/2016 | Partager

■ Les villes les plus attractives au monde
La 7e édition de l’étude du cabinet d’audit et de conseil PwC «Cities of Opportunity» est rendue publique. Comme en 2014, Londres reste en tête du classement général, à l’inverse de New York (2e en 2014) qui recule à la 6e place, laissant la position de second à Singapour (3e en 2014). Toronto gagne une place en arrivant 3e cette année et Amsterdam referme le top 5 en se classant en 5e position, tandis que San Francisco (5e en 2014) recule à la 8e place. Paris revient dans le top 5 des villes les plus dynamiques et attractives au monde. La ville française gagne 2 places par rapport à la précédente édition en 2014 et affiche son meilleur classement depuis 2011.

■ Barroso/Goldman Sachs: La médiatrice veut de nouvelles règles
Emily O'Reilly, la médiatrice de l'Union européenne a écrit au président de la Commission Jean-Claude Juncker pour obtenir des clarifications sur l'embauche de son prédécesseur José Manuel Barroso par Goldman Sachs, suggérant une révision du code de conduite des commissaires. La nomination de Barroso comme conseiller sur le Brexit par Goldman Sachs en juillet avait déclenché une polémique en Europe. La Commission a toutefois estimé qu'aucune règle n'avait été transgressée, rappelant simplement qu'il restait tenu au «secret professionnel» en tant qu'ancien président de l'exécutif bruxellois.

■ Le procès de Cahuzac sur une nouvelle piste

Le procès de l’ancien ministre français du Budget, Jérôme Cahuzac, jugé pour fraude fiscale et blanchiment d’argent, qui a débuté mardi 6 septembre, s’achèvera le 18 du même mois. Après que la piste du financement politique soit écartée par les juges d’instruction, l’ex-responsable en chef de la lutte contre l’évasion fiscale doit à présent rendre compte des tribulations de ses fonds cachés à l’étranger. Par ailleurs, son ex-épouse Patricia Ménard, accusée de dissimulation d’argent, ainsi que leurs anciens conseillers doivent également répondre de leurs actes devant la justice.  Cahuzac encourt en l’occurrence jusqu’à sept ans de prison et 1 million d’euros d’amende.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc