×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Potentiel

Par L'Economiste| Edition N°:2501 Le 09/04/2007 | Partager

Les perspectives d’une nouvelle cession d’actions Maroc Telecom aiguisent d’ores et déjà les appétits. Gageons que cette opération, comme la première, même si le timing n’est pas encore arrêté, aura les faveurs du marché. A cela des raisons objectives. L’entreprise fait partie des rares valeurs qui font consensus. L’actu Maroc Telecom, ses résultats ne font peut-être pas toujours frémir la Bourse casablancaise ou de Paris. Cela ne compromet en rien son potentiel de croissance. Les progrès accomplis par le groupe sont considérables. De tous les anciens monopoles, c’est en effet celui qui a su évoluer rapidement. Sa mue est d’ailleurs un cas d’école. L’entreprise est peut-être née avec une cuillère d’argent dans la bouche, mais s’est rapidement rendue compte que les années d’insouciance ne pouvaient durer éternellement. Dans cette transformation, la concurrence a bien évidemment joué un rôle majeur d’émulateur. L’autorité de régulation est d’ailleurs là pour maintenir la pression. Pour s’adapter à cette nouvelle donne, il aura fallu revoir son organisation, sa politique tarifaire... ajuster le business model, grossir la galette pour diluer l’effet pertes de parts de marché, inévitables avec l’arrivée de nouveaux opérateurs. Il aura fallu déployer des efforts pour fidéliser les abonnés. Une stratégie qui s’est avérée payante pour maintenir la croissance dans un univers non monopolistique. Certes, le client n’était plus prisonnier de ses choix, mais l’entreprise aussi ne vivait plus de son métier historique, la téléphonie fixe. Mais pour donner pleine satisfaction aux actionnaires, il aura fallu aussi donner de la visibilité, avoir une stratégie, se développer à l’international, faire le pari de services innovants: aujourd’hui l’ADSL, plus tard la fibre optique. Tout le challenge était là: négocier le potentiel futur et non se satisfaire des acquis de l’histoire. Mohamed Benabid

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc