×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Macron

Par Dr Mohamed BENABID| Edition N°:5019 Le 09/05/2017 | Partager
mohamed_benabid.jpg

La France est un peu sortie de son spleen politique. Chercher des explications rationnelles aux résultats du premier tour et même du second ne mènera pas loin. Entre un candidat qui a tenté de surfer sur le déclinisme, et l’autre qui s’insurgeait contre le çavapétisme, la sagesse semble avoir primé. 

Le populisme a beaucoup enflé en France ces derniers mois, mais finalement beaucoup moins qu’outre-Atlantique. Là où l’Amérique a craqué, l’électorat français a été plus lucide et plus intelligent. Au-delà, la vraie bonne nouvelle, c’est que la bataille de la crédibilité de l’information a gagné un sursis après la très suspecte fuite Wikileaks. 

A l’issue d’une campagne qui aura dérouté bien des pronostics du début à la fin, l’arrivée de Macron au pouvoir  fait date. L’histoire n’est pas terminée pour autant. La première étape du travail est un succès car elle a consisté à remettre le malade sur la voie du rétablissement, celle de la confiance. Le capital politique est cependant une ressource précieuse et il faudra  faire preuve de prudence quant à sa dépense.

En méditant tout particulièrement  les crises à répétition que son prédécesseur a tentées désespérément d’esquiver, Macron ne devra pas décevoir les attentes.  Il y en a plusieurs.  La déroute du parti xénophobe ne fera pas éclater les forces qui l’ont propulsé jusque-là. Celles qui  vantent l’image d’un monde effrayant et dangereux, en surfant sur colères et frustrations,  pour montrer que c’est le système entier qui est en cause. Une grande part de l’électorat français n’a exprimé rien de moins qu’un sentiment de défiance car elle ne voyait plus ses hommes politiques comme honnêtes. Il y aura sans doute un chantier de moralisation à renforcer.

Le FN a ouvert pas mal d’autres blessures que Macron et son équipe doivent tenter de cautériser au plus vite.  En réalisant les grandes promesses de campagne.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc