×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Inventivité

Par Dr Mohamed BENABID| Edition N°:5123 Le 10/10/2017 | Partager
mohamed_benabid.jpg

La page Chabat semble être tournée mais pas encore celle de la reconstruction de l’Istiqlal. Il reste donc à Baraka de montrer qu’il est capable de remettre sur selle une formation qui s’est sclérosée au fil des ans. Ces enjeux, l’Istiqlal n’en a sans doute pas l’exclusivité. Au Maroc, les batailles pour le leadership politique se négocient souvent à feu et à sang mais sans rien changer au pouls de la vie démocratique.

Si l’on ne connaît jamais à l’avance sur quel terrain l’affrontement va avoir lieu, c’est rarement celui des programmes. Les débats y sont portés vers les factions les plus radicales des partis comme en ont témoigné la semaine dernière les échanges de civilités, à la vaisselle et aux chaises, au congrès électoral de l’Istiqlal. Des mœurs qui en disent long sur le degré de maturité du système.

Dans de nombreuses situations, ces rendez-vous ne bouleversent pas le jeu politique qui reste renfermé sur lui-même. Et lorsque les formations arrivent à lever les soupçons d’endogamie politique, c’est alors pour confirmer l’immense décalage qui les sépare des attentes de la population. Beaucoup de partis n’ont plus grand-chose à raconter et pratiquement plus personne pour les écouter si ce n’est les rangs de leurs militants. Au-delà de la conquête du pouvoir, que défendent-ils réellement?

L’Istiqlal a aujourd’hui une nouvelle chance pour montrer qu’il est capable d’entamer sa mue. La formation devra se faire violence pour y arriver. Elle peut compter sur la qualité d’une partie de ses cadres, la bienveillance des Marocains compte tenu de son capital historique, mais elle doit au préalable contenir les poussées de fièvre ultra-conservatrices qui n’ont jamais totalement disparu de son ADN. Elle doit surtout réengager la bataille des idées.  C’est ce sursaut d’inventivité politique qui est souhaité.

 

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse [email protected] pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc