×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Faiblesse

Par L'Economiste| Edition N°:3301 Le 18/06/2010 | Partager

Qu’est-ce qui reste encore à explorer pour relancer l’export? Promotion plus agressive, veille concurrentielle, présence visible dans les foires et salons… le Maroc aura tout essayé ces dernières années. Enfin presque… il reste tout de même quelques fondamentaux, c’est-à-dire ce qui devrait faire la différence pour une économie, une industrie. Et là il n’y a pas beaucoup d’options. Sans gains de productivité, sans ressources humaines qualifiées, sans R&D, sans une logistique et des infrastructures développées, il est peu probable que le Maroc puisse inverser la tendance. Or, jusque-là, les seuls chantiers dans lesquels le pays s’est suffisamment investi sont ceux de la logistique et des infrastructures. Personne ne peut en effet nier le bond constaté à ce niveau: il est considérable. Les ports, les routes, les autoroutes se construisent, désenclavant le pays, renforçant sa connectivité. Les moyens techniques dont devrait avoir besoin tout entrepreneur pour investir, exporter sont indéniablement en train d’être mis en place. Pour les moyens humains c’est une autre paire de manches, les intentions s’apparentant à des promesses politiques sans lendemain. Tout se passe ici comme si le gouvernement n’osait pas trop secouer le tapis, bousculer les syndicats sur les véritables ressorts de la croissance, et de l’emploi, que sont le rendement, la productivité. Quant à la compétitivité de la main-d’œuvre, mesurée uniquement à l’aune du facteur salaire, l’on sait pertinemment qu’elle n’est plus d’actualité. Le Maroc doit donc faire preuve, et rapidement, de plus d’originalité. Du moins s’il ne veut pas que sa balance commerciale ne soit condamnée à financer la croissance chinoise. Ou que la faiblesse de son export ne devienne une crise qui obère la santé du pays. Mohamed Benabid

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse [email protected] pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc