×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Affaires

    Zara: Ouverture prévue pour fin mars

    Par L'Economiste | Edition N°:1724 Le 12/03/2004 | Partager

    . C'est la société Azzuro qui détient l'exclusivité de la franchise . 200 millions de DH d'investissement sur trois ansL'enseigne Zara ouvre à Casablanca. Ce n'est plus un secret pour personne depuis quelques mois déjà, même si les franchisés ont tenu à taire la date d'ouverture jusqu'au bout. “C'est prévu pour la fin du mois de mars”, est le seul renseignement qui a été livré. Depuis à peu près deux ans, la marque-phare du groupe espagnol Inditex, fait jaser à propos de son éventuelle installation au Maroc. Les rumeurs concernant les investisseurs sont allées bon train mais seuls deux noms revenaient souvent: Aïcha Laghzaoui Benhima ou Aziz Akhenouch d'Afriquia, ou une association éventuelle entre ces deux personnes. Finalement, c'est le groupe Aksal via sa filière Azzuro, dont la responsable est la famille Akhenouch, qui a décroché l'exclusivité de la franchise au Maroc. Il aura fallu pour aboutir à ce résultat de longues négociations et des garanties solides pour convaincre le groupe espagnol, qui affectionne particulièrement l'installation en nom propre. D'ailleurs, l'enseigne basée à La Corogne en Espagne gère en direct 476 de ses 507 magasins implantés en Europe, mais aussi aux Etats-Unis, en Amérique du Sud ou au Japon. “A La Corogne, on n'aime pas faire dans la franchise”. Un choix qui s'avère extrêmement gourmand en capital, mais qui explique le succès du fabricant espagnol. Du côté marocain, des tractations ont également eu lieu avec le gouvernement. Elles se sont soldées par la signature d'une convention de 200 millions de DH avec l'Etat, étalée sur trois ans, et dont l'objectif est d'essaimer l'enseigne sur l'ensemble du territoire marocain. Aussi, comme tous les Casablancais ont pu le remarquer (enseigne géante, publicité…), le premier magasin Zara ouvrira ses portes au Maârif. L'édifice, de trois niveaux, s'étale sur une superficie de 2.600 m2, ce qui en fait le plus grand espace de vente d'Afrique, avec en prime un ascenseur panoramique. Trois niveaux de vente dont deux pour femmes (Woman, Basic et TRF) et un que se partageront les collections hommes et enfants. Et des modèles pour tous les goûts et toutes les bourses. Même si les articles sont tous importés d'Espagne et qu'ils s'acquittent des droits de douane en vigueur, les prix ont été étudiés de façon à les rendre abordables, est-il indiqué. “Zara au Maroc ne fera pas défaut à la réputation de la marque en matière de rapport qualité/prix”, ajoute-t-on auprès d'Azzuro. Zara, c'est aussi des vêtements sans cesse renouvelés, des accessoires design, des gammes inspirées de la haute couture et aujourd'hui aussi du cosmétique et des parfums. Au démarrage de l'activité, ainsi qu'il est expliqué, l'effectif comptera une centaine de personnes réparties entre l'équipe de vente, le personnel chargé de la gestion de la réserve, les caissiers, les managers et l'administratif. Un personnel qui a fait l'objet “d'une sélection rigoureuse”, depuis près d'un an et qui a aussi bénéficié d'une formation aussi bien en Espagne que dans d'autres pays où la marque est implantée. Le coût de la formation avoisine à ce jour, plus de deux millions de DH, est-il indiqué.«Même si les articles sont tous importés d'Espagne et qu'ils s'acquittent des droits de douane en vigueur, les prix ont été étudiés de façon à les rendre abordables, est-il indiqué«.


    La recette

    Seulement quinze jours pour dessiner de nouveaux modèles de robes ou de pantalons, les fabriquer et les livrer dans n'importe quel magasin en Europe ou en Amérique latine. C'est le challenge réussi du groupe familial espagnol Inditex. Pour parvenir à tenir de tels délais, le señor Armancio Ortega, fondateur et dirigeant du groupe basé près de La Corogne, a un secret: la réactivité, qui tient à une chaîne logistique parfaitement optimisée. Alors que toute l'industrie textile ne jure plus que par la délocalisation, Zara apparaît comme un trublion avec ses 19 usines en propre implantées en Espagne, où la main-d'oeuvre est pourtant deux à trois fois plus chère qu'au Moyen-Orient, en Afrique du Nord ou en Europe de l'Est. La marque fabrique elle-même un peu plus de la moitié de ses articles, les plus modes, ceux qui ne souffrent pas de délais. Le reste, les “basiques”, est sous-traité, mais à plus de 70% en Europe. . Une saison qui ne dure qu'un mois! Zara sait également limiter les risques, les stocks et les délais, grâce à une politique de séries limitées. L'enseigne a beau produire elle-même 30 millions d'articles par an, chacune de ses collections, adaptées en fonction des marchés locaux, ne comporterait que quelques dizaines de milliers de pièces. C'est le marketing de la rareté.. Une machinerie ultramoderneAfin de pouvoir assurer une rotation suffisamment élevée en boutique, de l'ordre de 80% des articles toutes les trois semaines, l'enseigne a investi dans des appareils entièrement automatisés. Ces machines peuvent tailler n'importe quel modèle à partir des patrons qui leur sont transmis numériquement depuis les plateaux des 200 stylistes du groupe. Une trentaine de tables de découpe tournent en permanence afin de produire 200.000 unités par jour dans les usines en propre du fabricant. . L'entrepôt est vidé deux fois par semainePrès d'un million d'articles par semaine sont emballés, étiquetés par référence, taille, couleur et destination, et prêts à être envoyés aux quatre coins du monde. Le taux de rotation est très élevé et la distribution simplifiée. L'entrepôt de La Corogne est vidé deux fois par semaine, permettant ainsi de livrer très fréquemment l'ensemble des magasins Zara. . Pas de retourDu coup, en boutique, pas besoin de stock. Le groupe espagnol effectue des tournées intersites afin de rééquilibrer les éventuels surstocks ou ruptures entre plusieurs magasins sur un même site. De sorte que rien ne revient jamais vers l'entrepôt en Espagne. Radia LAHLOU

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc