×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Vetma: L'édition de Londres a failli ne pas avoir lieu

Par L'Economiste | Edition N°:734 Le 28/03/2000 | Partager

De notre envoyée spéciale à Londres, Radia LAHLOU

. Le vol charter prévu a été remplacé par un avion plus petit

. Pagaille au départ de l'aéroport MohammedV et à l'arrivée à Heathrow

Il s'en est fallu d'un cheveu pour que la quatrième édition londonienne du Vetma, le Salon Marocain du Textile et de l'Habillement, prévue les 27 et 28 mars au centre d'exposition l'Olympia, ne voie pas le jour. Alors que l'Amith, Association Marocaine des Industries du Textile et de l'Habillement, en négociation avec la Royal Air Maroc depuis décembre dernier, avait prévu un vol charter de 17 tonnes (un Boeing de la compagnie), coup de théâtre: à la dernière minute, les passagers se sont vus dirigés vers un vieux "coucou" en provenance d'Islande. Mauvaise surprise générale, d'une part à cause de la vétusté de l'avion en question (un regard sur la carlingue donne des frissons), d'autre part à cause du manque de capacité de l'appareil dont le tonnage maximum ne devait pas dépasser 13,6 tonnes. Une différence de quatre tonnes qui s'est répercutée sur les exposants puisqu'il a fallu dispatcher leurs échantillons, soit plus de 70 colis volumineux, sur d'autres vols qui ne devaient arriver que beaucoup plus tard à l'aéroport de Heathrow alors que la majorité d'entre eux sont arrivés à Gatewick. Résultat: la plupart des stands n'ont pu être aménagés que le matin même de l'exposition et ce, à la hâte, avant que les premiers visiteurs n'arrivent. Pour M. Mohamed Lahlou, président de l'Amith, cette erreur de la RAM qu'il qualifie d'anticommerciale aurait pu avoir une issue fatale. Bien que le Salon ait commencé sous le signe de la pagaille, tout a pu être rattrapé de justesse et les exposants, aussi fatigués soient-ils, étaient prêts à recevoir les visiteurs.

145 exposants


A cette quatrième édition, inaugurée le lundi 27 mars par le ministre de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat M. Alami Tazi, ainsi que par Son Excellence l'Ambassadeur du Maroc au Royaume-Uni M. Mohamed Belmahi, l'on a pu remarquer la présence de plusieurs grosses entreprises du secteur qui d'habitude boudent la manifestation lorsqu'elle se tient au Maroc. Une présence également appréciée fut celle des régions comme Tanger/Tétouan et Fès/Meknès. Au total, 145 sociétés dont les stands s'étalent sur 3.500 m2, représentent une véritable vitrine de l'offre marocaine, que ce soit dans la confection (maille, jeans, sportswear...), la bonneterie (maillots, lingerie...) ou même la filature avec entre autres Settavex et Texnord, exemples réussis de délocalisation et la société Icoma, unité intégrée en filature, tissage et teinture. Un effort a tout de même été réalisé par les exposants puisque des gammes de produits plus étoffées et des modèles "tendance" ont pu être présentés au public. En revanche, des stands habituels comme la RAM n'y figuraient pas. Si les exposants sont venus aussi nombreux au Vetma Londres c'est pour une raison commune: diversifier les débouchés et démontrer que le Maroc est capable de fournir un produit de qualité. D'autant plus que le Maroc a la chance de se trouver géographiquement plus proche de l'Angleterre que les pays de l'Europe de l'Est, "à condition de présenter les mêmes avantages et être au même niveau de coûts", fait observer M. Badr Berrada, président du groupement des confectionneurs.
Pour lui, l'essentiel est de consolider la place de l'Angleterre qui aujourd'hui figure au second rang des clients du Maroc, alors qu'avant les trois éditions du Vetma de 1995 à 1997, le Royaume-Uni occupait la sixième place. Une ascension qu'il qualifie de fulgurante. Mais une question le taraude: intéressons-nous encore les Anglais avec nos prix?

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc