×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprise Internationale

Unilever: Forte baisse du résultat net en 1995

Par L'Economiste | Edition N°:219 Le 29/02/1996 | Partager

· Rachat de l'Américain Helene Curtis


Unilever a fini l'exercice 1995 avec un bénéfice net en baisse de 14% à 3,72 milliards de Florins (1 Florin hollandais=5,26DH) pour un chiffre d'affaires de 79,7 milliards. Selon la presse française, le conglomérat anglo-néerlandais a été pénalisé notamment par ses restructurations et la baisse de la consommation en Europe.
Les résultats 1995 supportent en effet des provisions d'un montant de 704 millions de Florins destinées à la restructuration de ses activités européennes dans l'alimentaire et sa production américaine de lessive en poudre.
En Europe, où le groupe réalise près de la moitié de son chiffre d'affaires, la consommation n'a pas connu la reprise attendue. Pour 1996, le président d'Unilever, M. Morris Tabaksblat, n'a pas annoncé de chiffres, préférant la prudence en raison de la déprime des économies allemande et française, indique Le Figaro.
Les contre-performances enregistrées en Amérique du Nord (14,9 millions de Florins en 1995 contre 16,5 millions en 1994) résultent essentiellement d'un manque à gagner de 100 millions de Florins affiché par la filiale Lipton, à la suite de la décision de réduire les stocks excédentaires dans la distribution, rapporte le quotidien français.

A l'inverse, Unilever a amélioré son activité sur ses marchés non traditionnels, à savoir la région Asie-Pacifique, l'Amérique latine et l'Afrique du Sud.
Outre la baisse de la consommation et les charges exceptionnelles pour restructuration, le conglomérat a également souffert du poids du Florin, monnaie dans laquelle il consolide ses comptes alors qu'il réalise une grande part de ses ventes en Livres sterling et en Dollars, est-il souligné.
Trop présent en Europe, Unilever recherche de nouveaux débouchés aux Etats-Unis et en Asie. Il vient d'ailleurs de renforcer ses positions aux Etats-Unis en s'offrant pour 770 millions de Dollars le fabricant de produits de soins capillaires Helene Curtis Industries (3.300 salariés). Ce rachat est réalisé à travers une OPA amicale à 70 Dollars l'action, qui a commencé le 20 février et qui doit se clore avant fin mars.
En 1995, Helene Curtis a affiché un bénéfice net de 19,2 millions de Dollars pour un chiffre d'affaires d'environ 1,3 milliard. La société est surtout présente sur son marché local qui contribue aux deux tiers de ses ventes, le troisième étant réalisé au Canada, au Royaume-Uni, au Japon et en Australie.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc