×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprise Internationale

En bref

Par L'Economiste | Edition N°:219 Le 29/02/1996 | Partager

Mariage Dassault-Aérospatiale: Deux ans pour étudier les modalités
Les impératifs économiques plaident pour le mariage entre les deux constructeurs d'avions Dassault et Aérospatiale, estiment les pouvoirs publics français. Un comité de pilotage va être mis en place et disposera de deux ans pour étudier les modalités de ce rapprochement.
Aérospatiale pèse plus de quatre fois Dassault en terme de chiffre d'affaires (49 milliards de Francs contre 11,6 milliards) mais est endettée à hauteur de 6 milliards. Pour sa part, Dassault dispose d'un "bon" bilan et d'une trésorerie de 10 milliards. En revanche, ses résultats, qui restent bénéficiaires, sont en baisse.
Les négociations s'annoncent d'autant plus âpres que la famille Dassault n'entend pas renoncer à son indépendance sans fortes contreparties.

Axa et Banco Bilbao Vizcaya renforcent leur alliance
L'assureur Axa et le Banco Bilbao Vizcaya (BBV) vont renforcer leurs liens par une participation croisée. Il est ainsi prévu qu'Axa achète en bourse pour 700 millions de Francs (1FF=1,73DH) 1,6% du capital de BBV. De son côté, la banque espagnole s'engage à prendre 3,2% de Finaxa, le holding de l'assureur, et ce pour un montant de 500 millions de Francs. Pour monter sa mise à 700 millions de Francs, BBV investira 200 millions dans d'autres sociétés du groupe Axa.
BBV et Axa sont partenaires depuis 1992, année où ils ont constitué à parts égales Axa Aurora, issue de la fusion d'Axa Gestion (filiale espagnole d'Axa) et du pôle assurance d'Axa, Aurora Polar.

Amende pour ententes dans les BTP: La grosse facture de Bouygues
C'est le groupe Bouygues qui ouvre la liste des 31 sociétés de BTP accusées de s'être partagé les marchés de neuf grands travaux (Cf L'Economiste du 22 février 1996). Sur une amende globale de 378,85 millions de Francs (1FF=1,73DH) infligée à ces sociétés par le Conseil de la Concurrence français, Bouygues a écopé, à lui seul, d'une amende de 162,9 millions de Francs. La facture s'élève à 26,6 millions pour la Lyonnaise des Eaux, 62 millions pour la Générale des Eaux (avec Fougerolle) et 37,4 millions pour la SAE. Les 27 autres groupes visés se partagent donc près de 90 millions de Francs.

Automobile: Nouveau modèle européen pour Toyota
Le constructeur automobile japonais Toyota va fabriquer un nouveau modèle destiné au marché européen, rapporte un quotidien nippon cité par la presse française. Toyota projette ainsi de réactualiser son modèle de fabrication britannique Carina E qui sera exclusivement destiné aux consommateurs européens. La commercialisation est prévue pour fin 1996. Un porte-parole du groupe s'est refusé à tout commentaire sur cette information, indique Le Figaro. Pour toute réponse, il a déclaré qu'une telle question était "liée au domaine sensible de la stratégie commerciale du groupe".

Fiat: Le directeur général précipite son départ
M. Giorgio Garuzzo, le "numéro trois" de Fiat, a claqué la porte à quelques jours du changement de président de la firme italienne.
Entré chez Fiat en 1976, ce manager de 57 ans a dirigé pendant plusieurs années Iveco, la filiale poids lourd du groupe, avant d'être nommé fin 1990 directeur général de la holding chargé des secteurs stratégiques (automobile, poids lourd, matériel de travaux publics et machinisme agricole). Son poste ne sera plus pourvu.
Au Herald Tribune qui a annoncé son départ, M. Garuzzo a confié: "Cesare Romiti (le successeur de M. Giovanni Agnelli à la présidence du groupe) ne me voulait pas et c'est lui qui m'a viré".
M. Garuzzo est pourtant considéré comme l'un des artisans du nouvel essor de Fiat depuis deux ans.

Eaux minérales: Danone négocie le rachat du leader argentin
Danone négocie actuellement le rachat du premier groupe argentin d'eaux minérales Villa del Sur. Si les négociations aboutissent, il s'agira du troisième investissement réalisé par le groupe français en Argentine. Danone y est déjà présent à travers les biscuiteries Bagley dont il a pris le contrôle et l'accord d'association avec le leader argentin des produits laitiers La Serenisima.

Fromageries Bel reprend l'Américain Kaukauna Cheese
La société Bel Cheese USA, la filiale du groupe français Fromageries Bel, a acquis l'Américain Kaukauna Cheese, situé dans le Wisconsin. Il fabrique et commercialise des fromages à tartiner et pèse 50 millions de Dollars de chiffre d'affaires (1$US=8,73DH).

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc