×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Une symphonie en hommage à Hannibal

Par L'Economiste | Edition N°:2953 Le 30/01/2009 | Partager

. Une composition de Jaloul Ayed . Un concert est prévu le 19 février à l’Office des changes Le Tunisien Jaloul Ayed, administrateur directeur général de BMCE Bank, président fondateur de BMCE Capital et vice-président de MediCapital Bank, est aussi compositeur. Il vient de composer une symphonie musicale en hommage au grand héro carthaginois Hannibal Barca. Arrangée par Jean-Charles Biondi, «Hannibal Barca, la Symphonie» sera interprétée une première fois le 19 février à la salle de l’Office des changes à Casablanca. Près de 90 musiciens de l’Orchestre philharmonique du Maroc (OPM) interpréteront la symphonie, sous la direction de R’chid Regragui. Cette représentation connaîtra aussi la participation d’une quinzaine de musiciens de l’Orchestre symphonique tunisien et de plusieurs musiciens français. Comme nous l’a confié l’arrangeur Jean-Charles Biondi, cette symphonie dure à peu près 55 minutes. Elle fera revivre aux spectateurs l’épopée du général Hannibal à travers trois mouvements. Le premier comporte des scènes de guerre et fait référence à son épopée à travers l’Espagne et la France pour gagner le nord de l’Italie et prendre Rome. C’était en l’an 219 avant J.C. Le deuxième retrace sa traversée des Alpes françaises et fait ressortir son courage, sa force, sa hargne, mais aussi ses moments de déprime, de peine, de détresse et de peur. Il se termine par une danse macabre qui fait référence au sacrifice du héros pour traverser les Alpes avec ses éléphants et ses soldats. Enfin, le troisième mouvement renvoie au retour du héros à Carthage, où il est accueilli victorieusement et chaleureusement avec des chants, des danses et des défilés. Comme nous confie encore Biondi, qui a travaillé pendant 10 mois sur l’arrangement de l’oeuvre, «Jaloul Ayed est un compositeur naturel. Il ne fait pas de la composition traditionnelle et ne suit pas les règles classiques qui la régissent. En fait, il a inventé son propre style de musique et est unique dans son genre. Sa nouvelle symphonie est très belle, grandiose, et assez difficile à interpréter. L’orchestre devra mettre à contribution l’ensemble de ses instruments». L’entrée sera sur invitation. BMCE Bank offre à ses clients, partenaires et amis ce concert à l’occasion du cinquantième anniversaire de sa création. Une autre représentation aura lieu en Tunisie en juillet. Jaloul Ayed n’en est pas à sa première création. Il a à son actif le concerto pour piano et orchestre «Touches de Vie», interprété par l’OPM en 2004, «Mogador», présenté au Maroc par l’OPM et en Tunisie par l’Orchestre symphonique tunisien en mai 2008. Jaloul Ayed a composé également plusieurs récitals de piano, dont l’un a été interprété au Centre de musique arabe et méditerranéenne à Tunis. Nadia Belkhayat

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc