×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Un projet de développement ambitieux à l'EMI

Par L'Economiste | Edition N°:896 Le 16/11/2000 | Partager

. Forte de son expérience, l'Ecole projette agrandir ses installations et se doter de nouveaux équipementsNombreux sont les bacheliers et les élèves des classes préparatoires qui lorgnent l'Ecole Mohammadia d'Ingénieurs (EMI). Fêtant ses quarante ans la semaine dernière, celle-ci n'a pas pris une ride. Son programme pédagogique et ses prestations sont considérés comme les plus prestigieux des grandes écoles nationales. Pour poursuivre son essor, l'Ecole projette un programme de développement ambitieux. Parmi ses perspectives d'évolution, figurent entre autres la mise en place d'une salle polyvalente de 1.000 places, équipée de moyens audiovisuels, d'un centre de calcul doté des moyens les plus modernes avec 70 postes de travail et 10 stations de CAO. Ce centre pourra ainsi apporter une puissance de calcul et une mémoire de masse de 5 gigabytes. Dans le pipe aussi, un atelier de fabrication mécanique et une grande bibliothèque des sciences de l'ingénieur comportant 5 niveaux.Concernant l'enseignement, l'EMI doit appliquer les recommandations des textes de la réforme de l'enseignement supérieur apportés par la Charte Nationale de l'Enseignement. Ainsi, le troisième cycle sera généralisé à toutes les options. De même, la création de laboratoires didactiques pourra renforcer l'enseignement des langues à l'école. Pour l'insertion de l'établissement dans son environnement économique, l'EMI développe ses relations avec le monde de l'entreprise à travers la signature de conventions de partenariat. Elle a également investi le domaine de la formation alternée et continue pour mieux s'approcher des sociétés. Avec son projet d'incubateur et de pépinière des entreprises, l'EMI ajoute donc une nouvelle corde à son arc en donnant l'occasion à ses ingénieurs de créer leur propre emploi. L'initiative est courageuse surtout que ses lauréats ne sont absolument pas inquiétés par le chômage.En effet, depuis 40 ans, l'Ecole a mis sur le marché des ingénieurs de qualité que les entreprises s'arrachent. Depuis 1964, la sortie de la première promotion, l'école a formé plus de 2.000 ingénieurs. Ces dernières années, une moyenne de 200 lauréats en sort par promotion.Mais pour s'inscrire à l'école, la sélection est serrée. Les ingénieurs d'application ou les licenciés ès-sciences sont admis sur étude de dossier soit en première, soit en deuxième année selon leur prérequis. La deuxième voie pour entrer à l'école est sur concours pour les étudiants issus des classes préparatoires mathématiques supérieures et mathématiques spéciales. M. E.


. Stratégie de la maintenance à l'ENIML'Ecole Nationale de l'Industrie Minérale (ENIM) de Rabat tient les 20 et 21 novembre la troisième édition de son séminaire international. Cette année, les organisateurs optent pour le thème «Stratégies et méthodes permettant un management réussi de la fonction maintenance«. Cette manifestation a pour objectif notamment de jeter les bases d'un pôle de compétences pour promouvoir les techniques et méthodes relatives à la maintenance assistée par ordinateur.. Tests linguistiquesLa société Banking Language Solutions, partenaire du Centre International de la Profession Bancaire (CIFPB), une école privée, présente le 16 novembre à Casablanca une nouvelle méthode de test des niveaux linguistiques «Bright«. Il s'agit d'un standard international utilisé pour évaluer les compétences en langues générales ou professionnelles des employés de banques.. Les enseignants affiliés à la FAE et le SNE décrètent une grèveLa Fédération Autonome de l'Enseignement (FAE) affiliée à l'UGTM et le Syndicat National de l'Enseignement (SNE) affilié à la CDT, ont décidé d'observer une grève «d'avertissement« les 13 et 14 décembre prochain pour l'enseignement fondamental, secondaire et supérieur. Parmi les revendications, figure notamment l'application du statut et du régime indemnitaire.
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc