×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Bourse: Trend baissier

Par L'Economiste | Edition N°:896 Le 16/11/2000 | Partager

La place casablancaise continue de plonger dans sa léthargie chronique, devenue habituelle. En effet, l'Indice Général a encore une fois subi une contre-performance de 0,44% à 693,47 points. Sa contre-performance annuelle se creuse de plus en plus. Au terme de la journée d'hier, elle s'est établie à 10,76%. Les volumes se sont quelque peu appréciés, quoique encore faibles. Le marché central a réalisé un chiffre d'affaires de 59 millions de DH principalement drainé encore une fois par l'ONA. A elle seule, la holding s'est accaparée 67% de ce marché. Selon les analystes, les volumes enregistrés sur l'ONA ces derniers jours n'émanent probablement pas des petits épargnants, mais des institutionnels. «Or l'on sait que ceux-ci sont très frileux en ce moment«, soulignent-ils.Côté variations, la tendance est toujours à la baisse. Sur les 35 valeurs qui ont traité, 23 ont accusé des baisses, contre 6 hausses et 6 stagnations. La plus forte hausse a été du lot d'Afriquia Gaz (2,81%). Quant aux contre-performances, elles ont concerné Alcatel Maroc (3,68%), Maroc Leasing (2,40%) et SNI (2,08%). Quant au marché de blocs, il n'a connu aucun mouvement lors de cette séance. Dans son bulletin mensuel le CD2G estime que le comportement du marché boursier semble davantage se confiner dans l'irrationalité. Les investisseurs demeurent passifs devant les différents signaux émis en leur faveur. «Devant le fléchissement marqué de la majorité des valeurs de la côte, qui traduit à plus d'un égard l'effet de panique qui règne sur le place, il est devenu impératif de développer une culture boursière et instaurer un réel climat de transparence et de confiance«, ajoute les analystes du CD2G.


Les bourses internationales

. New York marque une pauseLe DJIA, principal indicateur de Wall Street, était inchangé par rapport à la clôture de la veille à 10.681,06 points et l'indice composite de la Bourse électronique Nasdaq cédait 3,43 points (0,11%) à 3.134,84 points mercredi à 15h15 GMT, quarante-cinq minutes après l'ouverture. Les indices boursiers marquaient une pause après l'envolée de la veille, qui a vu le Nasdaq faire un bond de 5,78% et le DJIA gagner 1,56%. Les investisseurs préféraient rester sur la réserve en attendant l'issue de la réunion du comité monétaire de la Réserve fédérale (Fed) en début d'après-midi. . Paris: Marché hésitantLa Bourse de Paris a terminé en hausse de 1,22% mercredi, l'indice CAC 40 s'établissant à 6.301,78 points dans un marché hésitant et en retrait après avoir nettement rebondi mardi, alors que le résultat de l'élection présidentielle américaine restait incertain. . Tokyo en hausseLa Bourse de Tokyo a clôturé en hausse de 0,9% mercredi, la vigueur des actions américaines ayant soutenu moralement les opérateurs japonais. L'indice de référence Nikkei-225 a progressé de 139,10 points à 14.799,14. Le Topix de toutes les valeurs a gagné 12,88 points à 1.402,05. «Le marché de Tokyo marche du même pas que les bourses américaines«, a dit Hidenori Kawasaki, responsable des valeurs chez Kokusai Securities. «Le Nasdaq est remonté et a poussé les prix des actions vers le haut à Tokyo«.F. T. (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc