×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Un nouveau look pour les caïds

    Par L'Economiste | Edition N°:2295 Le 12/06/2006 | Partager

    . L’Intérieur signe un accord de coopération avec l’ENA de ParisLA formation des agents d’autorité va changer de visage. La priorité y sera accordée à l’écoute du citoyen. Ce nouveau repositionnement repose sur une révision de la formation et des missions des caïds. Signé jeudi 8 juin à l’Ecole de perfectionnement des cadres du ministère de l’Intérieur de Kénitra, un accord de coopération entre le département de Chakib Benmoussa et l’Ecole nationale d’administration française s’inscrit dans ce même objectif. Ce partenariat concerne la formation initiale et continue. Il porte sur de nouveaux programmes, des stages et des visites d’étude. Egalement visée, la conception de nouveaux corpus pédagogiques et l’échange d’information. «Cette signature intervient dans le cadre d’une politique globale de modernisation de notre département pour en faire une administration de proximité, à l’écoute du citoyen», a déclaré le ministre de l’Intérieur au cours d’une cérémonie marquée par la présence du directeur de l’ENA-France, Antoine Durrleman. Pour ce dernier, le positionnement de la formation au cœur d’un projet de réforme et de modernisation montre que ce processus est sur la bonne voie. L’école de Kénitra joue un rôle central dans ce projet. Un nouveau système pédagogique de cette institution est d’ailleurs en cours d’élaboration. L’objectif est de mettre en place une formation pluridisciplinaire, orientée vers le métier et basée sur l’alternance école/terrain. L’amélioration des capacités d’analyse, de gestion de crises et de projets y occupe une large place. Ceci, au même titre que le développement personnel, la gestion des relations humaines et l’ouverture sur l’environnement. Ce dispositif vise à outiller les caïds pour les missions nouvelles dont ils auront à s’acquitter. Là encore, une réforme est en cours. Si la qualification des compétences en est un préalable, la mise en place de procédés modernes de management y est également importante. Il y va de la capacité des agents d’autorité à relever les défis de la mise en application des chantiers relatifs à l’INDH, du renforcement de la déconcentration et de l’accompagnement de la décentralisation. Les agents d’autorité sont en cela appelés à contribuer à la construction démocratique et à la bonne gouvernance. Pour cela, la motivation et la responsabilisation des agents d’autorité est également de mise. La situation statutaire et les services sociaux seront améliorés. Les femmes auront plus d’accès aux postes de responsabilités. La prochaine rentrée sera d’ailleurs marquée par l’arrivée des premières élèves. Une charte éthique est en préparation. A rappeler que depuis sa création en 1964, l’Ecole de Kénitra a formé 40 promotions de cycle normal des agents d’autorité, soit un total de 1.678 lauréats, 7 promotions de cycle spécial (395 lauréats) et 3 promotions des inspecteurs de l’administration territoriale (57 inspecteurs). Ceci, en plus de nombreux cycles de formation spécialisées dans les domaines de la fiscalité, de l’état civil, de la Hisba et de l’INDH.T. Q.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc