×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Un monde fou

    Par L'Economiste | Edition N°:3387 Le 20/10/2010 | Partager

    . Il reprend le chemin de l'école à l'âge de 100 ans!Après une carrière bien remplie, un juge centenaire a décidé de retourner sur les bancs de la fac. En effet, Bholaram Das, un Indien bientôt centenaire s'est inscrit à l'Université pour préparer un doctorat. Né le 16 octobre 1911 quand l'Inde faisait encore partie de l'empire britannique, Das a déjà un très beau parcours mais ne compte pas s'arrêter là. Ce juge à la retraite, qui a cinq fils, une fille, dix petits-enfants et un arrière petit-enfant explique qu' "il n'y a pas d'âge limite pour acquérir des connaissances". Son doctorat portera sur le rôle joué par son village dans la propagation d'un courant de l'hindouisme. L'université de Guwahati, où il suivra ses cours, a affirmé qu'il était rare d'accueillir un étudiant centenaire. . Les célibataires souffriraient plus du dos…Après avoir mené une récente étude auprès de 500 célibataires de plus de 40 ans, le docteur Luc Swinnen, spécialiste en management du stress, a conclu à un constat étonnant. Les personnes seules souffrent davantage d'un mal de dos et dorment moins bien que les personnes en couple. Pour lui, ces résultats sont liés à un cumul de stress plus important chez la population des célibataires, ceux-ci étant davantage isolés face aux difficultés du quotidien. Aussi, le fait d'avoir plus de mal à trouver une oreille attentive rend l'évacuation des tensions plus difficile. Le stress, lié bien souvent à la blessure de la rupture, mais aussi à une mauvaise gestion des nouveaux amours, engendrerait alors mal de dos et troubles du sommeil, et rendrait les célibataires plus fragiles.. Le NaNoWriMo ou les kamikazes du romanUne initiative devrait rassembler, le mois prochain, quelques centaines de milliers de bourrins de l'écriture : le National Novel Month Writing (le "Mois national de l'écriture de roman" ou NaNoWriMo pour les intimes). Un programme dont le but, pour ses participants, est de pondre un roman de 175 pages (soit 50.000 mots) entre le 1er et le 30 novembre prochain. Selon la présentation de NaNoWriMo, à décomplexer tous ceux qui ont eu envie d'écrire un roman mais ont fini par laisser tomber, "effrayés par le temps et l'effort requis". Apparemment, avec NaNoWriMo, aucune crainte de ce genre à avoir: seule la quantité compte, non pas la qualité. L’approche kamikaze vous force à réduire vos attentes, à prendre des risques et à écrire à la moindre occasion. Les participants auront eu le mérite de "s'être jeté à l'eau" et éventuellement de figurer au palmarès s'ils arrivent à bout des 50.000 mots. . Un maire arrêté pour vol de sac à mainUn maire américain a été arrêté après avoir volé le sac à main d'une femme et tenté de s'enfuir au volant de son véhicule alors que la victime s'agrippait à la fenêtre. Albert Huang, 35 ans, maire d'une ville de la banlieue de Los Angeles, s'est fait arrêter le week-end dernier par les autorités après une plainte d'une femme l'accusant... de lui avoir volé son sac à main. Si l'histoire paraît improbable au premier abord, la presse locale indique qu'elle est corroborée par un témoin, qui aurait vu toute la scène. Ainsi, Albert Huang a été vu se disputant avec une femme sur un parking, avant de lui dérober son sac à main et de s'enfuir en voiture. La victime, dont on ne connaît ni l'identité, ni la nature de sa relation avec le maire, s'est alors agrippée à la fenêtre du véhicule, pour tenter de se hisser à l'intérieur. Cherchant à la faire tomber, le maire aurait roulé sur plus d'un kilomètre à 70 km/h avant que la femme ne lâche prise.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc