×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
International

Un monde fou

Par L'Economiste | Edition N°:3373 Le 30/09/2010 | Partager

. Des jumelles centenaires Deux soeurs jumelles fêteront samedi prochain leur centième anniversaire à Spa (sud-est de la Belgique) et sont donc plus vieilles que les soeurs Raymonde et Lucienne, sacrées «jumelles les plus âgées du monde« par le livre Guinness des records, a annoncé leur maison de retraite. Gabrielle Vaudremer et Marie Hendrix, du nom de son époux, originaires de la région de Beauvais, dans le nord-ouest de la France, sont nées le 2 octobre 1910, a indiqué une responsable de la maison de repos du Château Sous-Bois de Spa, confirmant une information du journal belge L'Avenir. «Un apéritif avec la famille et le bourgmestre (maire) de Spa est organisé samedi à 14H30«, a précisé cette responsable. La famille s'est installée dans la région de Liège (sud-est de la Belgique), où Marie a exercé la profession d'institutrice tandis que sa soeur Gabrielle confectionnait des chapeaux.. Attention à la mayonnaise sur l'autorouteLa chute d'une cargaison de mayonnaise sur une autoroute japonaise a provoqué un carambolage qui n'a heureusement fait que des blessés légers. «Selon les témoins, une caisse remplie de pots de mayonnaise est tombée d'un camion« sur une autoroute dimanche matin, a expliqué Masaaki Miyazaki, un responsable de la police de la préfecture de Hyogo (centre-ouest). «Des voitures roulant derrière ont écrasé les récipients, ce qui a répandu la mayonnaise sur la chaussée«, a-t-il ajouté, précisant que cette sauce composée d'oeufs, d'huile et de vinaigre était «plus glissante et dangereuse que la neige«. Les conducteurs de cinq voitures, deux camions et une moto ont perdu le contrôle de leur véhicule qui se sont encastrés les uns contre les autres. Par chance, seuls trois blessés légers ont été dénombrés. La circulation a été presque bloquée pendant cinq heures, le temps de nettoyer toute trace de la sauce visqueuse.. Crotte de lion sur la frontière Des soldats israéliens ont trouvé un moyen imparable de prévenir les fausses alertes dans leurs positions à la frontière nord d'Israël: répandre des crottes de lion pour éloigner les animaux qui s'approchent de la clôture électronique, rapporte le journal Yediot Aharonot. Ces animaux, en particulier les sangliers, empêchaient les soldats de dormir en déclenchant régulièrement des alarmes au contact de la clôture dotée de senseurs électroniques. Les militaires se sont rendus au zoo de Tel-Aviv et en sont revenus avec des sacs remplis d'excréments de lion. La méthode pour dissuader le gibier intrus, déjà utilisée par les agriculteurs en Israël, est apparemment efficace, bien que les lions aient disparus depuis belle lurette dans la région.. Un bateau en chocolat Un chocolatier français a mis à l'eau samedi dernier un bateau de 3,50 mètres de long réalisé en chocolat et en sucre avant de faire quelques ronds dans l'eau devant plusieurs centaines de badauds, dans le port breton de Concarneau (ouest).Georges Larnicol, chocolatier qui possède une douzaine de magasins dans l'ouest de la France, a réussi son pari en faisant flotter ce bateau dont l'ossature a été réalisée en sucre et le reste de la structure en chocolat. Dotée d'une voile et d'un moteur, l'embarcation a accueilli deux personnes dont le chocolatier, sous les applaudissements du public. Le bateau, pesant 1,2 tonne, a été conçu dans l'atelier du maître chocolatier.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc