×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Un monde fou

Par L'Economiste | Edition N°:3181 Le 30/12/2009 | Partager

. Les astronautes enfilent des bonnets de Noël Les astronautes de la Station spatiale internationale (ISS) ont enfilé lundi dernier des bonnets de Pères Noël au cours d’une séance de communication avec le centre de contrôle des vols spatiaux, selon des images retransmises par les télévisions russes. Les Russes Maxim Souraïev et Oleg Kotov, les Américains Timothy Creamer et Jeffrey Williams et le Japonais Soichi Noguchi sont apparus devant un arbre de Noël qui semblait être fixé au plafond de l’ISS. «Le Terre se souvient de vous et vous aime. N’oubliez jamais que vous êtes nos envoyés dans l’espace lointain», a déclaré le Père Noël, installé aux côtés du chef de l’agence spatiale russe Roskosmos, Anatoli Perminov. La station ISS effectue 16 révolutions terrestres en 24 heures et les cosmonautes pourront ainsi fêter le Nouvel An 16 fois.. Il organise son prétendu enlèvement Un Indien de 22 ans a organisé son prétendu enlèvement pour tenter de soutirer de l'argent à son père afin de s'offrir un Nouvel an à Macao. Arrêté par la police alors qu'il prenait livraison d'une rançon de 40.000 dollars dans un centre commercial de New Delhi, le jeune homme a terminé derrière les barreaux d'une cellule, loin des casinos. «Sa petite amie voulait fêter le Nouvel an à Macao«, a indiqué un responsable de la police. «Il voulait accéder à son souhait mais était incapable de régler l'addition«. Pawan Verma, fils d'un homme d'affaires possédant deux magasins, devait déjà faire face à une ardoise de 850.000 roupies (18.000 dollars), en raison d'un style de vie qui lui faisait fréquenter les endroits à la mode de la capitale indienne. . Un «poisson rouge» transparentDeux ans après la création d'une grenouille transparente, des chercheurs japonais ont développé un «poisson rouge« translucide dont les organes sont visibles de l'extérieur, ce qui permet d'éviter la pratique controversée de la dissection. «Vous pouvez voir son cœur qui bat et ses autres organes, ses écailles et sa peau n'ayant pas de pigment«, a expliqué Yutaka Tamaru, professeur de biologie à l'Université de Mie. Pour parvenir à ce résultat, son équipe a opéré une série de croisements entre poissons rouges mutants à la peau claire et il est désormais possible d'étudier les organes de cet animal sans avoir à le disséquer. «Vous pouvez apercevoir son petit cerveau au-dessus de ses yeux« alors que le poisson nage tranquillement dans son aquarium, a précisé Tamaru. Têtards et grenouilles transparentes pourront être achetés par des laboratoires, des écoles mais aussi des particuliers comme animaux de compagnie, aux alentours de 10.000 yens (75 euros).

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc