×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Un monde fou

Par L'Economiste | Edition N°:3179 Le 28/12/2009 | Partager

. Fausse sorcière, vrai escrocLa Canadienne Vishwantee Persaud avait réussi à persuader Noel Daley, un juriste spécialisé dans les affaires criminelles, qu'elle venait d'une longue lignée de sorcières, qu'elle savait interpréter les cartes de tarot et surtout qu'elle était l'incarnation de sa soeur décédée et allait l'aider dans ses opérations financières. Celles-ci ont lamentablement échoué et l'avocat a fini par y voir clair. La prétendue sorcière a été arrêtée au début du mois de décembre et accusée de lui avoir soutiré plus de 100.000 dollars canadiens (95.000 dollars américains). Elle est maintenant poursuivie pour fraude, mais aussi pour avoir enfreint un vieux paragraphe oublié du code pénal canadien visant ceux qui prétendent faussement être sorcier ou sorcière, un délit puni de six mois de prison maximum. En revanche, les vrais sorciers ne risquent pas de poursuites judiciaires au Canada.. Besoin d'argent? Près d'un quart des parents (22%) ont reconnu avoir puisé dans les économies de leurs enfants en 2009 pour payer des factures, faire face à une dépense imprévue, financer des vacances ou les fêtes de Noël, selon une étude publiée vendredi dernier au Royaume-Uni. 44% des parents ont prélevé entre 200 et 500 livres (222 à 556 euros) dans l'épargne de leurs enfants. Pour quatre parents ayant prélevé dans la tirelire de leur enfant sur dix, il s'agissait d'honorer des factures tandis que pour 20% l'objectif était de payer des réparations imprévues de leur véhicule, a indiqué l'assureur, qui vend également des produits d'épargne. Environ 14% ont utilisé l'argent pour financer des vacances en famille, 12% en avaient besoin pour couvrir le coût de réparations de leur logement et 8% ont affecté ces sommes au financement des fêtes de Noël. Les deux-tiers des parents ont expliqué n'avoir pas eu d'alternative pour obtenir de l'argent, et 13% ont indiqué n'avoir eu aucun autre moyen de mettre rapidement la main sur les sommes dont ils avaient besoin. . Il vend son bébé pour un téléphone portableUn couple aurait décidé de vendre son bébé, alors âgé d'un mois, par manque de moyens financiers. Mais une fois la vente conclue, le père aurait acheté un téléphone portable avec l'argent de la transaction. C'est le journal China Daily, repris par le site internet suisse 20 minutes, qui a révélé l'information. Interrogé par la police, le père a expliqué que sa femme et lui n'avaient pas assez d'argent pour élever leur bébé. Le couple aurait ainsi vendu son enfant pour 2.500 yuans (256 euros). Mais alors qu'il venait de conclure la vente, l'homme aurait tout de suite acheté le téléphone portable qu'il rêvait d'avoir, avec l'argent de la transaction. Finalement, l'enfant qui était aux mains d'un trafiquant qui prévoyait de le revendre 1.025 euros environ, a été récupéré par les autorités chinoises.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc