×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Un monde fou

Par L'Economiste | Edition N°:2495 Le 29/03/2007 | Partager

. Cannabis: Auto-déduction d’impôt pour transport Un homme condamné pour contrebande illégale de cannabis mais relaxé pour sa vente a déduit de ses impôts les coûts d’achat et de transport de la drogue, soit 1,5 million d’euros. Le ministère des Finances compte se pourvoir en cassation contre la décision de la Cour d’appel d’Arnhem à l’est des Pays-Bas. Interprétant à la lettre sa condamnation, le trafiquant a réduit son assiette imposable de 3,3 millions d’euros à 1,8 million d’euros sur sa déclaration d’impôts 2006. Il a estimé déductibles les 1,5 million d’euros que lui ont coûté l’achat et le transport de haschisch. Le pêcheur «trafiquant» n’a pas été condamné pour la vente et l’achat de la drogue, mais pour la contrebande. L’importation de marchandise non déclarée permet légalement d’en déduire les frais, selon l’avis du procureur. La vente de cannabis à petites doses aux personnes majeures est tolérée dans les coffee-shops disposant d’une licence. . Les cendres diamantUn tribunal de Wiesbaden au sud-ouest de l’Allemagne est appelé à trancher depuis le 27 mars, entre la mère et la fille d’un disparu sur la question de savoir si ses cendres peuvent être transformées en diamant artificiel. La fille désire qu’à partir des cendres de son père, décédé en janvier, soit fabriqué un diamant qu’elle pourrait porter sur elle. Elle comptait les enmmener en Suisse pour faire fabriquer ce bijou, un processus autorisé dans ce pays mais non en Allemagne. Le projet de la fille a été cependant bloqué par une ordonnance de référé du tribunal administratif, à la requête de la mère du disparu. La fille argue que la transformation des cendres en un diamant correspondait à un souhait de son père, ce que conteste la mère du disparu.. Un amour explosifPour gagner le coeur de sa bien-aimée, un Bosniaque a laissé exploser son amour dans une série d’attentats commis à Mostar avant d’être interpellé et condamné à dix mois de prison. Mladen Kragulj, 54 ans, a commis en janvier cinq attentats à l’explosif à proximité du restaurant où elle était employée depuis peu de temps comme serveuse. Les explosions ont provoqué des dégâts à des immeubles et des voitures, mais n’ont pas fait de victimes.Mais il a réussi à convaincre sa promise de l’épouser et de quitter la ville, en regagnant la localité de Prijedor. L’amoureux a expliqué à la justice avoir voulu faire croire à sa compagne que Mostar était toujours une ville dangereuse, plus de onze ans après le conflit ayant ravagé la Bosnie de 1992 à 1995. Dans cette ville toujours divisée en quartiers musulmans et croates, ces explosions ont fait croire à un regain de tension entre les deux communautés.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc