×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Enquête

Un Marocain en France invente un procédé pour améliorer la qualité des billets de banque

Par L'Economiste | Edition N°:457 Le 05/03/1999 | Partager

A l'Ecole de Chimie de Mulhouse, Khalid Zaouilly a développé un procédé de traitement photochimique capable de conférer au billet de banque plus de résistance et de longévité. Bank Al-Maghrib est intéressée.


Les critiques sur la qualité de petites coupures de monnaie sortant des usines de Dar As-Sikkah (l'hôtel des monnaies de Bank Al-Maghrib) vont peut-être s'atténuer. C'est surtout la coupure de 20 DH qui est incriminée par le public.
Un Marocain, chercheur à l'Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Mulhouse(1) vient de mettre au point un procédé conférant aux billets plus de résistance face aux aléas de la circulation. Ce procédé rallonge de leur durée de vie du simple au double.

Résister à l'eau


La technique découlant de la photochimie consiste à recouvrir la surface de chaque billet d'une très fine pellicule, de l'ordre d'un micron, de manière à renforcer sa protection aussi bien contre l'humidité que l'acidité des mains.
Les billets de banque fabriqués résistent plus à l'usure et à l'eau grâce au caractère hydrophobe, soutient le Dr Khalid Zaouilly, auteur de l'innovation.
Celui-ci est parti du constat que la surface du billet s'altère rapidement au contact avec les mains pour devenir chiffonné et décoloré. Du fait de l'humidité, le billet se salit et change même de couleur. Pour le rendre résistant, le nouveau procédé "crée des sites radicalaires à la surface du papier (cellulose), en l'exposant au rayonnement ultraviolet un film (quelques microns d'épaisseur) de cellulose imbibé au préalable par d'une solution contenant les monomères à greffer et d'autres additifs", explique ce chercheur lauréat du premier Prix Hassan II au Salon International de Casablanca de l'Invention et de l'Innovation l'année dernière.
Bank Al-Mahgrib par le biais de son hôtel de monnaie, "Dar As-Sikkah", est intéressée par ce procédé. La Banque centrale a pris langue avec le chercheur et les contacts sont jugés positifs par un responsable de Dar As-Sikkah. L'on rappellera que la maison de monnaie sort annuellement 320 millions de billets pour une capacité de production installée de 400 millions en une seule équipe.

Autres applications


Les applications de ce procédé ne se limitent pas à la fabrication de billets de banques. Elles s'étendent à d'autres domaines tels que le greffage d'agents antimicrobiens pour les tissus utilisés dans les blocs opératoires, l'impression de documents de sécurité et la conservation de documents anciens grâce au greffage d'agents fluorescents.
Selon son inventeur, le procédé présente plusieurs autres avantages inhérents à l'amorçage photochimique: il s'agit de la rapidité du processus, la faible consommation d'énergie et l'émission de composés organiques.

(1) E-Mail: [email protected]


La photochimie dans l'industrie


Biologie, pollution atmosphérique et polymères sont autant de domaines qui profitent des percées réalisées par la photochimie. "L'activation photochimique est l'une des méthodes utilisées pour créer des espèces réactives et amorcer des réactions chimiques pouvant conduire à la synthèse de nouveaux matériaux", indique M. Khalid Zaouilly. Plusieurs secteurs recourent aux photopolymères: l'industrie cosmétique, agro-alimentaire, la menuiserie industrielle, les revêtements de sol, la construction automobile, la câblerie, l'industrie de l'emballage, l'électronique, l'industrie de la chaussure, la dentisterie et les télécoms. A noter aussi que ce sont les films produits à base du vernis photopolymère qui protègent les verres de sécurité, les disques compacts, les objets métallisés sous vide et les skis...

Rachid JANKARI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc