×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Enquête

Menace de grève au Ministère des Finances

Par L'Economiste | Edition N°:457 Le 05/03/1999 | Partager

Les fonctionnaires financiers rouspètent. L'argentier du Royaume "fronce les sourcils" devant le dossier social de son Ministère. Une grève nationale est annoncée pour la fin du mois.


"Les ponts ne sont pas coupés entre l'Administration et le SNF". La réaction des responsables du Ministère des Finances après le sit-in du 25 février, observé par le SNF (Syndicat National des Finances), était évasive. Pas d'autres commentaires sur ce mouvement de "rébellion" qui se manifeste pour la première fois chez les caissiers du Royaume.
Pour les syndicalistes, la manifestation n'a rien de symbolique et le sit-in était incontournable. "Les 2.500 fonctionnaires financiers qui ont participé à cet arrêt de travail de quatre heures ont brandi la carte jaune. La prochaine manifestation, prévue pour le 20 mars, sera une grève nationale", annonce M. Dîidâa, secrétaire général de la formation.
La tension est montée après la rencontre du 19 novembre dernier qui a réuni les syndicalistes financiers et leur ministre. Les syndicalistes parlent de "promesses" ministérielles qui "n'ont pas vu le jour" et de 28 correspondances adressées au ministre qui sont restées sans réponses. Selon eux, l'Administration a procédé "unilatéralement" à l'établissement de sept critères de choix pour la promotion de grades.
Les syndicalistes ont brandi leur veto aux deuxième, troisième et septième critères et les ont qualifiés de "discréditionnaires" (voir encadré).

Libertés syndicales


La promotion exceptionnelle vient en tête des revendications. "5.000 fonctionnaires sont actuellement promouvables, mais le système du quota rétrécit les postes disponibles", affirme M. Dîidâa. L'action des syndicalistes vise également l'annulation de la note établie par le gouvernement précédent, qui interdit la syndicalisation de l'ensemble du personnel douanier (les douaniers sédentaires ont participé à la protestation du 25 février par le port de brassards). Les financiers considèrent que le fait d'assimiler les sédentaires aux porteurs d'armes est "un abus de pouvoir". En mars 1998, le SNF a intenté un procès pour annuler cette note mais la tentative est restée sans suite.
Autre point de discorde: les oeuvres sociales. L'Association en place se compose de onze membres désignés par les bureaux de huit associations professionnelles. Les syndicalistes parlent de "magouilles" et de "mauvaise gestion" des Fonds de l'Association. Pour l'exercice 1998/99, cette dernière a bénéficié d'une enveloppe de 20 millions de DH. "l'Association dispose de 15 fonds bancaires essentiellement sous forme de bons du Trésor", précisent-ils. D'un autre côté, les financiers préconisent la régionalisation des services sociaux pour en faire bénéficier tout le personnel du Ministère.


Sept critères pour la promotion


Les sept critères qui donnent la priorité dans la promotion de grade sont:
-Ancienneté dans le grade
-Absence de sanctions disciplinaires non radiés
-Plus forte moyenne des notes d'évaluation des cinq dernières années
-Agents décédés
-Agents retraités sans dossiers disciplinaires pour motifs graves
-Agents sans dossiers disciplinaires pour motifs graves, atteints par la limite d'âge durant l'exercice budgétaire au titre duquel le tableau de promotion est établi
-Agent ou cadre hautement méritant sur appréciation particulière du directeur général ou directeur concerné.

Nadia LAMLILI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc