×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Un financement britannique pour des projets d'aide humanitaire

    Par L'Economiste | Edition N°:467 Le 19/03/1999 | Partager

    · Des membres de différentes associations ont participé à un atelier de formation

    · A l'instar des entreprises, les ONG doivent être gérées selon une méthodologie précise

    · Les projets retenus aux termes de cet atelier bénéficieront d'un financement de 600.000 DH



    Une ONG, cela se gère aussi comme une entreprise. C'est peut-être le principal enseignement auquel sont parvenus les participants à l'atelier de travail organisé récemment par le British Council et le Secrétariat d'Etat chargé de la Solidarité et de l'Action Humanitaire. La manifestation, qui a duré trois jours (les 15, 16 et 17 mars) sous le thème "Management associatif et formulation de projets", avait pour objectif de sensibiliser les ONG notamment aux atouts des méthodologie de gestion et des outils de planification.

    Sept principes


    Parallèlement au volet didactique, la manifestation a également permis aux 28 participants, représentant différentes associations marocaines, de soumettre des projets qui pourront bénéficier, s'ils sont retenus, d'un financement de la part du gouvernement Britannique (une enveloppe globale de 600.000 sera à cet effet débloquée par le Département britannique pour le Développement). "L'aide doit surtout cibler les projets d'aide humanitaire, tels que l'amélioration des conditions de vie des pauvres", précise le directeur du British Council. Les critères qui seront retenus pour le choix des projets porteront d'une part sur la méthode d'organisation des différentes étapes du projet et d'autre part sur sa pertinence.
    En fait, ces candidatures doivent permettre aux associations ayant participé aux trois journées de mettre en application la formation dispensée lors de cet atelier.

    Côté formation justement, les animateurs ont décrit les principes à suivre dans l'élaboration d'un projet par une association. La méthodologie ne déroge pas aux règles de base d'une gestion d'entreprise: définition des objectifs, des stratégies à mettre en oeuvre, financement...
    Les formateurs ont proposé une approche que les ONG pourraient suivre pour structurer leurs projets. Celle-ci comporte sept principes: concept, préplanification, conception, estimation, application, contrôle et évaluation.
    "Cette manifestation a permis avant tout d'approfondir les connaissances et de s'ouvrir à l'expérience étrangère. De plus, il serait judicieux pour les associations qui pourraient se créer de faire bénéficier leurs cadres d'une formation dans le management associatif", précise Mme Hayat Dinia, membre de l'Association Ribat Al Fath. L'Association prévoit d'ailleurs de soumettre sa candidature pour la création d'un centre d'éducation environnementale. Parmi les autres projets qui soumissionneront à l'aide britannique, figurent notamment la création d'une société de financement de la micro-entreprise, un centre pour la réinsertion des enfants de la rue et un centre pour les enfants handicapés.

    Khadija MASMOUDI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc