×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Le Salon de l'Optique et de la Lunetterie ajourné

    Par L'Economiste | Edition N°:467 Le 19/03/1999 | Partager

    · Le besoin d'un salon ne se fait pas sentir dans l'immédiat pour les distributeurs de l'optique

    · La demande est très limitée et donc plus simple à cerner à travers le marketing directe

    · La principale préoccupation des professionnels reste la lutte contre l'importation informelle


    LE Salon de l'Optique et de la Lunetterie n'aura pas lieu du 18 au 21 mars, comme prévu. L'Association Marocaine des Fournisseurs de l'Optique qui organise la manifestation a décidé de la reporter pour la fin de l'année, voire début 2000. M. Abdelhay Benmoussa, son président, explique les raisons par le fait que le marché de l'optique est très limité du côté de l'offre et aussi de la demande. C'est pourquoi, selon lui, il faut envisager une périodicité de deux ans. Le premier salon de l'optique avait eu lieu en décembre 1997.
    "Même les Allemands qui comptent plusieurs milliers de fabricants dans le domaine de l'optique organisent leur salon tous les deux ans. Le Maroc compte trois fabricants et quelques dizaines d'importateurs. Il n'y a donc aucune raison de faire un salon tous les ans", indique M. Benmoussa. Et d'ajouter que l'objectif d'un Salon consiste à créer de nouveaux besoins chez les clients ou faire découvrir de nouvelles technologies. Actuellement, le marché ne connaît pas d'évolution notable qui puisse justifier une foire commerciale.
    Pour les professionnels de l'optique, le besoin d'organiser un salon n'est pas de première nécessité. Au total, la cible des distributeurs est estimée à 1.000 clients potentiels entre les opticiens et les ophtalmologues. "Il est plus commode de cerner cette clientèle à travers le contact direct plutôt qu'à travers un salon", précise M. Benmoussa.

    Les trois unités de fabrication (Tanger, Casablanca et Fès) dans cette branche produisent le verre optique et la monture. Leurs produits sont destinés essentiellement à l'exportation. Les retombées du premier salon ont été très faibles par rapport aux espérances. Plus de 50 exposants y avaient participé. Les visiteurs ont été de l'ordre de 600, sachant que des personnes ont effectué plus d'une visite et ont donc été comptés autant de fois.
    L'exposition avait porté sur les verres d'optique, les montures, les lentilles de contact, les lunettes solaires ainsi que les instruments optiques. Il s'agit pour ces derniers de matériel utilisé par les opticiens et les ophtalmologues pour l'examen de la vue, la prise de mesure ou le montage par exemple. Ces équipements peuvent constituer un investissement très lourd pour l'utilisateur. Une machine pour le traitement du verre par exemple peut coûter plus de 10 millions de DH.


    Club de l'optique

    Association Marocaine des Fournisseurs de l'Optique qui regroupe 43 membres a été créée en juillet 1998 et autorisée en février 1999. Sa première préoccupation est de normaliser le secteur et lutter contre l'importation informelle qui touche surtout le verre optique, la monture, les lunettes solaires et les lentilles de contact. Les droits à l'importation pour les produits d'optiques atteignent 80% en taux cumulé. "Le seul moyen d'anéantir l'intérêt de la contrebande est de réduire les droits de douane et supprimer le PFI", explique le président de l'Association. Ce dernier souhaite créer un club d'optique regroupant aussi bien les fournisseurs que les opticiens et ophtalmologues pour mieux médiatiser et appréhender les problèmes inhérents à la profession.o

    Hicham RAÏQ

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc