×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Economie

    Trophées de l’exportation
    Les nouveautés de la 8e édition

    Par L'Economiste | Edition N°:1798 Le 25/06/2004 | Partager

    . Neuf critères de sélection. Trois catégories pour équilibrer le nombre de participantsC’est aujourd’hui vendredi que les gagnants de la 8e édition des trophées de l’exportation seront connus. Cette année, le concours aura attiré près de 600 participants, comme en 2003. Ce qui représente environ plus de 30% du tissu exportateur. Toutes les régions sont représentées à l’exception des provinces sahariennes, notamment Guelmim Es-semara, Laâyoune-Boujdour-Sakia Al Hamra et Oued Ed Dahab-Lagouira. Les organisateurs de cette édition notent également l’engouement des petites entreprises réalisant un chiffre d’affaires inférieur à 2 millions de DH. Leur participation aura progressé de 11% en 2004. Pour les entreprises réalisant entre 2 et 10 millions et plus de 10 millions de DH de chiffre d’affaires, le taux de participation a reculé de 2 et 5% respectivement.Sur le plan sectoriel, le textile et cuir continue de ravir la vedette. Il a polarisé, à lui seul, plus de la moitié des candidatures. Loin derrière, le secteur de l’artisanat a présenté 16% des candidats contre 19% en 2003. En troisième position, le secteur du tourisme monte en force par rapport aux précédentes éditions avec 13% des participants. Le secteur de la pêche a apparemment boudé le concours. «Fait étonnant, aucun opérateur de ce secteur n’a présenté de candidature dans la région du Souss. Idem pour les entreprises agro-industrielles», relève Abdellatif Belmadani, président de Trophées de l’exportation.Par rapport aux régions, Casablanca est bien sûr en pole position avec 59% des candidats. Cependant, son poids a relativement baissé par rapport à l’édition de 2002 (62%). Un effort a donc été déployé pour améliorer la quote-part des autres régions. La région de Tanger-Tétouan se défend bien avec 9 des candidatures, notamment avec une forte présence dans le tourisme et le textile & cuir. En troisième position, la région du Souss-Massa-Drâa avec près de 9% des dossiers et une forte présence de petites entreprises d’artisanat et du tourisme.Pour rappel, 9 critères de sélection ont été retenus pour cette édition. Il s’agit entre autres des performances à l’export, de la promotion, de la diversification des marchés et des produits, de la protection de l’environnement... pour plus de souplesse, seulement trois catégories sont retenues au niveau des distinctions: les chiffres d’affaires de moins de 2 millions, entre 2 et 10 millions et plus de 10 millions de DH. Les trois lauréats de chaque catégorie bénéficieront des conventions de sponsoring. Parallèlement, un trophée sera décerné aux primés «or» des années précédentes. Dix entreprises participent à ce prix pour récompenser la continuité de leurs efforts à l’export.


    Un club pour les leaders de l’export

    Cette association a été constituée début juin. Elle réunit au départ 83 membres, primés or, argent et bronze des précédentes éditions. Elle est présidée par Mohamed Horani, directeur général de High tech payement systems.Morocco Export Leaders Club a pour ambition de promouvoir l’image du Maroc aux côtés des autres organismes, favoriser des échanges d’expérience sur les marchés extérieurs et des projets de partenariats et créer une émulation entre les entreprises exportatrices.M. K.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc