×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    eleconomiste

    eleconomiste
    Economie

    Trop facile de donner des leçons!

    Par L'Economiste | Edition N°:2136 Le 24/10/2005 | Partager

    . L’UE complice ou aveugle?En voilà un qui ne fait pas dans la langue de bois. Dans une sortie remarquée, le rédacteur en chef de la Pensée du Midi et directeur de la Maison de la Méditerranée des sciences de l’homme, Thierry Fabre, a focalisé son intervention sur le traitement médiatique de la migration clandestine et du problème de Sebta et Melilia. Il y a eu une apparition brutale des médias dans la tragédie. «C’est curieux, depuis de nombreuses années, il y a en moyenne 2.000 à 3.000 morts dans le détroit de Gibraltar dans une indifférence retentissante», a-t-il dit. Pour lui, cela montre ni plus ni moins «une forme ou une volonté de cécité telle que mise en œuvre par l’Union européenne». Non, il reprend ses mots: c’est une «cécité profonde qui risque de coûter très cher». Le journaliste poursuit: «La façon dont la migration africaine a été traitée montre qu’en réalité, l’Europe fait de la sous-traitance aux pays méditerranéens. Et l’Europe ne veut pas voir ce traitement». Fabre va plus loin et estime que «c’est un peu facile de donner des leçons à la force de police marocaine alors qu’il y a une complicité européenne manifeste». Et pour revenir à l’Euromed, on établit un partenariat, on veut faire un espace commun là alors que la mobilité des hommes n’est guère possible. Il propose d’aller voir là où on ne veut pas voir: Si l’Europe choisit un système fermé, elle encouragera la radicalisation. L’UE n’a pas à son sens à donner de leçon en créant des modèles démocratiques. «Il faut plutôt conforter les acteurs démocratiques», dit-il. Fabre a rappelé les initiatives émanant de l’Intérieur pour le cas du Maroc. L’expérience de l’Instance Equité et Réconciliation (IER) au Maroc n’a pas eu le traitement médiatique mérité par les médias du Nord. «Il est capital de ne pas laisser isolés ceux qui combattent pour l’ouverture de leur pays. Le partage est une notion importante», a-t-il conclu. Ses propos rejoignent ceux du diplomate espagnol Juan Prat, qui rappelle que vu de l’Espagne, il y a un problème de perception du Maroc.M.Kd

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc