×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Economie

    Transport urbain
    Safi: Les résultats du plan de restructuration

    Par L'Economiste | Edition N°:3020 Le 08/05/2009 | Partager

    . 15 nouveaux bus pour 20 millions de DH . Un cabinet d’études pour identifier les forces et les faiblesses De nouveaux autobus à grande capacité et répondant aux normes internationales Euro3 circulent actuellement à Safi. Récemment, la Régie autonome de transport urbain de Safi (RATS) vient d’acquérir 15 nouveaux autobus pour près de 20 millions de DH. Pour sa part, le reste du parc circulant a été entièrement rénové pour 300.000 DH. Des performances ont été enregistrées depuis le lancement d’un plan de restructuration en septembre 2007. Un protocole d’accord a été signé entre l’Intérieur, la Primature, le président du conseil d’administration (wali) de la Régie et la commune urbaine de Safi. Des actions et des objectifs en 4 volets ont été déterminés pour une durée de trois années. Le but était d’abord l’apurement des dettes fiscales qui se sont chiffrées à 40 millions de DH sans compter les majorations et les pénalités. Une lourde ardoise cumulée depuis 1986. La modernisation de la gestion de la Régie a été également préconisée. Et des systèmes de comptabilité analytique ont été mis en place pour la maîtrise des coûts. Dans ce cadre, une convention d’assistance comptable et fiscale avec un cabinet d’audit externe a été signée, indique Larbi Bouaîcha, directeur de la RATS. Il s’agissait d’auditer les comptes et les marchés qui dépassent les 5 millions de DH. Actuellement, un manuel de procédures organisationnelles a été élaboré et a permis de structurer l’organigramme de l’établissement. La restructuration des RH était aussi un objectif. Ainsi, le redéploiement de l’effectif qui atteint 252 employés est prévu. Il s’agit d’atteindre un ratio de 6,30 agents par autobus. Il était de 9 initialement. Le but est d’aboutir à terme à un taux avoisinant 5,5 par véhicule, indique le directeur. La relance de l’activité a permis d’afficher un chiffre d’affaires positif pour la première fois comme l’atteste le bilan 2008. La Régie a enregistré près de 14 millions de voyageurs avec plus de 3,5 millions de kilomètres parcourus. Le réseau exploité comporte 15 lignes dont 10 urbaines, 2 suburbaines et 3 saisonnières (stations balnéaires Baddouza et Souiria Laqdima et la plage de la ville). Le parc circulant compte aujourd’hui 57 bus pour un réseau long de 200 km. En outre, un cabinet d’études est délégué par l’Intérieur avec pour mission d’identifier les forces et les faiblesses de la RATS et également les leviers de croissance. Cela, dans le but de définir un plan de développement basé sur un business-plan de l’activité, et d’établir un contrat-programme liant la Régie au département de tutelle. Parallèlement, un Plan de déplacement urbain est en cours de finalisation. De notre correspondant,Mohamed RAMDANI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc