×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

TPS et Multivision
Chaque jour un nouveau code!

Par L'Economiste | Edition N°:2243 Le 28/03/2006 | Partager

. Le sésame contre un «abonnement» mensuel de 50 DH. Des SMS même, pour les bons clientsGrand désarroi chez les accros des programmes des chaînes satellitaires piratées. Après la disparition, il y a quelque temps, du bouquet Multivision, place à TPS. Depuis près d’une semaine, les férus de films et autres matchs de football européens ne reçoivent plus les programmes de ce bouquet. Et pour cause, TPS a corsé son dispositif anti-piratage en installant un code dit dynamique, qui change chaque jour (www.leconomiste.com). Une solution adoptée depuis longtemps par CanalSatellite qui a totalement disparu du paysage audiovisuel piraté. Rappelons que les dispositions anti-piratage des deux bouquets visent essentiellement le marché français. La diffusion au Maroc n’étant pas officielle. Si les hakers de Derb Ghallef (fief du piratage à Casablanca) restent toujours désarmés devant le dispositif de CanalSatellite, la situation est différente avec les bouquets Multivision et TPS. Les techniciens arrivent à déchiffrer le code et «très facilement», se vante un pirate. L’ennui c’est que l’utilisateur doit le changer chaque jour «chose pas très évidente», ajoute-t-il. «C’est comme acheter son petit pain chaque matin», commente une cliente, en guise de plaisanterie. Pour éviter ce désagrément à leurs clients, des pirates ont redoublé d’ingéniosité. Ils leur offrent ainsi des abonnements mensuels. Contre 50 DH par mois, au lieu des 20 DH habituels pour le «flashage», le client a droit au code du jour. Les bons clients, qui ne peuvent pas se déplacer quotidiennement, recevront le code par SMS. A Derb Ghallef, où une grande affluence de Casablancais en mal de bonnes émissions a été enregistrée le week-end dernier, les hakers ne perdent pas espoir. Certains sont même confiants. Ce n’est pas la première fois que les chaînes sont cryptées, avancent-ils. Nous avons toujours réussi à trouver le code permanent, ce n’est qu’une question de temps. A rappeler que le réseau TPS a initié en 2004 une nouvelle étape dans la lutte contre le piratage audiovisuel. Le groupe est passé au «Viaccess 2» et à un cryptage mutant, communément appelé «TPS Crypt», qui trouble les cartes piratées. Ce système modifie le Viaccess notamment grâce aux ressources du moteur d’interactivité «Open Tv». L’union Open Tv/Viaccess permet ainsi de transformer les caractéristiques du cryptage en temps réel et de rendre les cartes pirates inopérantes. Mohamed AKISRA

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc