×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Fès: Le Lion’s Club à la rencontre des démunis

Par L'Economiste | Edition N°:2243 Le 28/03/2006 | Partager

. Distribution de fournitures scolaires et manifestations culturelles au menu. Une soirée jazz prévue en novembre LA coopération dans l’humanitaire, dans le cadre des activités du Lion’s Club, revêt cette année un caractère particulier et symbolique pour Fès-Boulemane. Région qui a été choisie par les clubs du district France comme plate-forme pour l’acheminement d’aides diverses, vers le Sud du Maroc et plusieurs pays d’Afrique subsaharienne. C’est dans ce contexte que l’opération, programmée pour la première semaine d’avril, est prévue par le club Fès doyen. Pour la réussite du projet, de grands moyens logistiques sont mobilisés. Une autre campagne de solidarité est prévue via un convoi de 4X4 qui sillonnera les coins les plus reculés du pays pour aller distribuer des fournitures scolaires aux populations rurales. Le recensement des bénéficiaires est en cours. Le président du club-doyen de Fès, Abdou Jouahri, place cette action et cette démarche dans la dynamique nationale de l’INDH. Par ailleurs, le Lion’s de Fès, qui gère et encadre la Fondation des sourds-muets à Imouzzer Kandar depuis plus de 35 ans, a offert aux associations de la région un lot d’appareils auditifs. L’opération s’est déroulée à l’occasion du premier festival national de la création des sourds-muets. «D’autres actions sont programmées pour l’exercice en cours», indique Jouahri. Et d’ajouter qu’il s’agit aussi de tisser des liens avec des ONG mondialement connues et assurer le quotidien d’une trentaine de pensionnaires originaires de plusieurs villes et villages du pays. Issus de milieu très défavorisé, ces enfants, âgés de 8 à 11 ans, sont pris en charge pendant trois ans dans un internat. Ils reçoivent une formation spécifique reposant sur les techniques modernes de gestuels et prononciations, selon un programme établi par la fondation-mère, dont le siège est en Belgique. A noter que le centre d’Imouzzer a récemment fait l’objet de travaux d’extension et de modernisation. L’enveloppe allouée à ce chantier est de 200.000 DH, totalement financée par la fondation belge. Le but est de porter la capacité d’accueil à une cinquantaine de bénéficiaires et la dispense d’une formation professionnelle (couture, coiffure, décoration) en plus du programme pédagogique. Pour ce qui est de la gestion administrative de la fondation, elle a été confiée cette année à l’association Hand in Hand de l’Université Al Akhawayne. Cette coopération a permis aux pensionnaires de s’ouvrir sur un environnement éducatif et pédagogique comparable aux grands centres européens et américains. Enfin, le Lion’s Club doyen de Fès compte profiter de la visite d’une délégation de musiciens de jazz de l’Université de Kansas City -invités au festival Jazz in riad prévu courant novembre- pour organiser une grande soirée dont les recettes iront à la fondation.De notre correspondant, Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc