×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Oriental/habitat: D’importants projets, mais lenteur d’exécution

Par L'Economiste | Edition N°:2243 Le 28/03/2006 | Partager

. Huit grands chantiers en cours. A Oujda, 25.141 ménages doivent en bénéficier LE rapport du bilan de l’exercice 2005, présenté la semaine dernière par le délégué régional de l’habitat et de l’urbanisme à Oujda, fait état de 8 grands chantiers de relogement et de recasement des populations. Il s’agit d’un financement global de 1,2 milliard de DH dont 183 millions de subvention du ministère de tutelle. Parmi ces grands chantiers, figure le programme de réhabilitation de 155 quartiers sous-équipés dont 97 à Oujda, 33 à Nador et 25 à Jerada, au profit de 29.446 ménages pour un montant global d’environ 359 millions de DH. Au terme de l’exercice 2005, seulement 43 sont en cours de réalisation. A Oujda, ce sont quelque 25.000 familles qui vont profiter du programme. Ce projet, dont la première étape n’a concerné que 29 quartiers avec un taux d’avancement des travaux à 80%, a nécessité un budget global de l’ordre de plus de 173 millions de DH dont 17,6 de contribution des ménages bénéficiaires. Les travaux, qui ont démarré en 2004, se poursuivront jusqu’en 2007. A signaler que la commission chargée d’élaborer des fiches techniques de quartiers sous-équipés ou archaïques et anarchiques en a identifié 320 abritant une population estimée à environ 94.000 personnes. Au chapitre des villes sans bidonvilles, le programme prévoit 4 opérations au profit de 2.375 ménages avec un montant global de 98 millions de DH. Il s’agit de la création de lotissements sur une superficie totale de 57 hectares répartis entre Saïdia (province de Berkane), Béni Tejjit et Talsint (province de Figuig) et le lotissement Sidi Ziane à Oujda. Celui-ci, confié au Groupe Al Omrane en partenariat avec le ministère des Habous et des Affaires islamiques, s’étend sur une superficie de 10 ha pour un coût de 32,2 millions de DH dont 15,5 sont issus d’un don de l’Etat. Le nombre de bénéficiaires du lotissement Sidi Ziane est de 574 familles. Quant aux habitations menacées d’inondations, il est prévu un programme de recasement de 1.180 familles à Oujda et Oued El Himmer dans la province de Jerada. Le coût global est estimé à 95 millions de DH. Par ailleurs, pour 200 familles de l’ancienne médina, résidant dans des habitations menacées d’effondrement, on a prévu un projet de recasement financé à hauteur de 66,4 millions de DH. A souligner également le programme des zones d’aménagement progressif (ZAP) et des zones urbaines nouvelles (ZUN) ainsi que l’aménagement de l’axe routier place Alaouine- aéroport Oujda-Angad et celui du Boulevard Mohammed V avec un coût total de 65 millions de DH. Si ces divers programmes sont d’une importance considérable, l’avancement de l’ensemble des corps des travaux n’atteint que 60%. Selon des sources proches du dossier, les études et les montages financiers sont pourtant tous finalisés. En clair, rien n’explique la lenteur de l’exécution des projets.De notre correspondant,Mohammed Zerhoudi

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc