×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Economie

    Tourisme
    Les Français, plus du tiers des nuitées

    Par L'Economiste | Edition N°:2134 Le 20/10/2005 | Partager

    . Les nuitées augmentent de 17% à fin août par rapport à 2004. Le tourisme national également en hausseLe tourisme continue d’enregistrer des résultats positifs. En août 2005, le nombre de nuitées réalisées dans les hôtels classés s’est élevé à 1.947.808 contre 1.813.160 durant la même période de 2004. La progression a ainsi été de 7%. Les variations sont toutefois très différentes, selon les marchés émetteurs. Les Français continuent à arriver en tête. A eux seuls, ils ont réalisé 712.142 nuitées. Les touristes nationaux suivent avec 589.362 nuitées, un résultat quasi-similaire à celui d’août 2004 (+1% uniquement). Ces performances seraient dûes aux opérations Kounouz Biladi qui accordent aux Marocains des tarifs promotionnels sur de nombreuses destinations. Il faut noter que le bilan de la dernière édition de l’opération 2005 n’a toujours pas été communiqué. En terme de variation par rapport au mois d’août 2004, ce sont les Anglais qui réalisent les scores les plus élevés avec 59% de nuitées supplémentaires, le nombre total s’établissant à 76.261 (contre 47.845 en août 2004). Malgré ces performances, les Anglais arrivent après les Italiens (94.899 nuitées), les Espagnols (90.803) et les Belges (79.115). Les Allemands n’ont totalisé que 70.703 nuitées. Le Maroc reste encore peu performant sur le marché germanique, pourtant un des premiers marchés émetteurs mondiaux. Les pays arabes ont accusé une baisse de 16% par rapport à août 2004, avec un nombre de nuitées de 68.365. Ils figurent pourtant parmi les marchés porteurs pour les prochaines années, particulièrement sur certaines destinations comme Tanger. Les résultats du mois d’août confirment la tendance enregistrée pour l’ensemble des huit premiers mois de l’année. Pour cette période, la hausse est de 17% (1.525.200 nuitées additionnelles). Les nuitées atteignent ainsi leur plus haut niveau historique depuis 2001, soit plus de 10,7 millions. Il faut également rappeler que la Vision stratégique 2010, qui table sur dix millions de touristes à cette échéance, est à mi-parcours. Ces hausses profitent à l’ensemble des destinations touristiques: Marrakech (+18%), Tanger (+9%), Casablanca (+11%), Fès (+10%), Rabat (+9%) et Ouarzazate (+14%). Agadir voit par contre ses nuitées baisser de 4% malgré un taux d’occupation des hôtels classés de 90%. Pas de grands changements en ce qui concerne les préférences des touristes. Marrakech et Agadir continuent à accaparer la part du lion avec, respectivement, 32 et 9% du total des nuitées réalisées au niveau national. Les réalisations sur janvier-août donnent un aperçu sur les résultats qui devraient être obtenus pour l’année 2005, puisque c’est théoriquement celle qui inclut les périodes de pointe. L’analyse des chiffres obtenus montre que les marchés prioritaires pour le Maroc réagissent positivement aux actions qui y sont menées. Le Maroc, pour sa commercialisation, a opté pour la signature de conventions avec des tour-opérateurs qui programment ainsi la destination. Les performances enregistrées par le Royaume-Uni (+48%) et l’Espagne (+31%) confortent cette thèse. Amale DAOUD

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc